Etymologie, Etimología, Étymologie, Etimologia, Etymology
FR Frankreich, Francia, France, Francia, France
UK-Ismen

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

Uni Toronto - Anglais
Anglais

(E?)(L?) http://projects.chass.utoronto.ca/langueXIX/dg/08_t1-2.htm

§ 8. -- Anglais.

Par son fonds primitif, qui représente la langue des Angles et des Saxons, l'anglais se rattache au bas allemand, c'est-à-dire aux idiomes parlés dans les plaines de l'Allemagne voisines de la mer. Les envahisseurs danois lui ont fourni un apport notable d'éléments scandinaves; mais surtout la conquête de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant, duc de Normandie, et les événements qui en furent la conséquence, l'ont tellement imprégné d'éléments français, qu'on l'a quelquefois, oubliant son origine, rattaché au groupe des langues romanes plutôt qu'à celui des langues germaniques. L'anglais, dédaigné en Angleterre même jusque vers le XVe siècle, n'a pour ainsi dire rien fourni au français pendant le moyen âge proprement dit (45). Mais depuis lors, et surtout pendant le XIXe siècle, nous lui avons beaucoup emprunté. Le développement extraordinaire de l'Angleterre et des États-Unis (séparés politiquement de la mère patrie au siècle dernier, mais en conservant la langue) au point de vue commercial, industriel, agricole, etc., explique suffisamment l'invasion de mots anglais que notre langue a eu à subir, et contre laquelle, par amour de la nouveauté, elle ne s'est peut-être pas toujours assez défendue. Dans la liste qui suit, nous ne donnerons que les mots qui paraissent avoir définitivement acquis le droit de cité chez nous, tout en reconnaissant que beaucoup d'autres, que nous ne donnons pas, sont en passe de l'acquérir (46).




Erstellt: 2020-08

V

W

X

Y

Z