Etymologie, Etimología, Étymologie, Etimologia, Etymology
FR Frankreich, Francia, France, Francia, France
Tier, Animal, Animal, Animale, Animal

A

abacq
Les Insectes

(E?)(L?) http://www.abacq.net/insecta/


(E?)(L?) http://www.abacq.net/insecta/sommaire.htm
Sommaire (samedi 26 mars 2005)

Abeillage (W3)

Frz. "Abeillage" nannte man anscheind ab dem 14. Jh. das Recht eines Feudalherren, Bienenschwärme, die sich auf seinem Besitz niederliessen, einzukassieren.

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/abeillage


Abeille (W3)

Frz. "Abeille" = dt. "Biene" geht zurück auf lat. "apis" = "Biene". Frz. "Abeille" ist verwandt mit prov., port. "abelha", ital. "pecchia", span. "abeja", cat. "abella".

(E?)(L1) http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Abeille


(E?)(L1) http://agora.qc.ca/encyclopedie/recherche.nsf/Thematique?OpenForm&requete=Abeille


(E?)(L?) http://www.apiservices.com/les-abeilles/index.htm
Les Abeilles

(E?)(L?) http://www.classical-composers.org/
"Abeille" kommt auch als Familienname vor: "Abeille, Johann Christian Ludwig" (1761-1838)

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/abeille


(E1)(L1) http://www.hls-dhs-dss.ch/
"Abeille" als Familienname: "Abeille, Joseph"

(E?)(L?) http://www.lesabeilles.biz/


(E2)(L1) http://www.mobot.org/mobot/glossary/list.asp?list=french
nid d'abeille

(E?)(L?) http://www.pourquois.com/animaux.html


(E?)(L?) http://de.structurae.de/structures/alpha/index.cfm?let=a
In Monaco gibt es ein Wohnhaus, dessen wabenartige Struktur ihm den Namen "Les Abeilles" einbrachte.

(E?)(L?) http://www.sauvonslesabeilles.com/




(E?)(L?) http://sexyavenue.com/doctor/kama.php?SujetIdx=2100&UID=2559987760&comfrom=40072&lang=L0
Auch das Kamasutra hat etwas zur Biene zu bieten: L'union de l'Abeille
Achtung: den Link möchte vielleicht nicht jeder öffnen.

(E?)(L?) http://www.termsciences.fr/-/Index/Explorer/Alphabet/?lettre=A&page=1
Abeille | Abeille | Abeille | Abeille africanisée | Abeille solitaire

(E?)(L?) http://www.tolweb.org/Life_on_Earth
Icterus abeillei | Monomorium abeillei | Aenictus abeillei

(E?)(L1) http://artfl.uchicago.edu/cgi-bin/philologic31/getobject.pl?c.0:118.encyclopedie1108

ABEILLE (Page 1:18)
ABEILLE, s. f. insecte de l'espece des mouches. Il y en a de trois sortes: la premiere & la plus nombreuse des trois est l'abeille commune: la seconde est moins abondante; ce sont les faux bourdons ou mâles: enfin la troisieme est la plus rare, ce sont les femelles.
...


(E?)(L?) http://artfl.uchicago.edu/cgi-bin/philologic31/getobject.pl?c.0:118:1.encyclopedie1108

Abeilles, (Myth.) passerent pour les nourrices de Jupiter sur ce qu'on en trouva des ruches dans l'antre de Dicté, où Jupiter avoit été nourri.


(E2)(L1) http://www.kruenitz1.uni-trier.de/cgi-bin/callKruenitz.tcl

Abeille, siehe Biene.

Biene Biene (Maurer= oder Mauer=)
Biene, (Sieb=)


(E1)(L1) http://www.chass.utoronto.ca/epc/langueXIX/dg/08_t1-2.htm

Liste des mots d'origine provençale: abeille (54)
54. Abeille est la forme indigène du Berry, de la Saintonge et du Poitou, et le français doit l'avoir emprunté au parler d'une de ces provinces plutôt qu'au provençal proprement dit.


abeillé (W3)

Frz. "abeillé" ist seit dem 19. Jh. bekannt. Leider konnte ich keine

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/abeillé


Abeiller (W3)

Frz. "Abeiller" = "Bienenhaus", "Bienenstand" ist seit etwa 1250 bekannt. "Abeillier" setzt sich zusammen aus frz. "abeille" = "Biene" und dem Suffix "-er", "-ier" der seinerseits auf lat. "-arius" zurück geht (lat. "abellarium").

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/abeiller


(E?)(L?) http://perso.numericable.fr/~seylione/Toponymie/Tg4_Lexq.php


Abeillet (W3)

"Abeillet" ist im großen Wörterbuch von Krünitz zwar aufgeführt, aber nicht weiter erklärt. Ich kann also nur vermuten, dass es etwas mit frz. "Abeille" = "Biene" zu tun hat. Vielleicht geht es dabei um die Befruchtung mit Hilfe von Bienen.

Vielleicht kann ja jemand etwas zu diesem Wort beisteuern.

(E2)(L1) http://www.kruenitz1.uni-trier.de/cgi-bin/callKruenitz.tcl

Abeillet, siehe Getraide und dessen Erhaltung, § 17.


Abeillier (W3)

Frz. "Abeillier" = "Bienenhaus", "Bienenstand" ist seit etwa 1250 bekannt. "Abeillier" setzt sich zusammen aus frz. "abeille" = "Biene" und dem Suffix "-er", "-ier" der seinerseits auf lat. "-arius" zurück geht (lat. "abellarium").

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/abeillier


abeillon (W3)

Die Bezeichnung frz. "abeillon", dt. "Bienenschwarm" ist seit etwa 1520 bekannt und setzt sich zusammen aus frz. "abeille" = "Biene" und dem Suffix "-on".

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/abeillon


animaux-nature
Le cri des animaux

(E?)(L?) http://www.animaux-nature.com/


(E?)(L?) http://www.animaux-nature.com/mammifere.php

Ane | Babouin | Baleine | Bison | Blaireau | Chameau | Cerf | Chauve-souris | Chat | Chèvre | Cheval | Chien de prairie | Chien | Cochon | Chimpanzé | Daim | Coyotte | Diable de Tasmanie | | Ecureuil | Dromadaire | Elephant | Elan | Elephant de mer | Hippopotame | Gorille | Indri | Hyène | Leopard | Koala | Loir | Lion | Marmotte | Loup | Ours | Mouton | Puma | Panda | Renard | Rat | Sanglier | Rhinocéros | Vache | Tigre | Zèbre


(E?)(L?) http://www.animaux-nature.com/oiseau.php

Alouette | Canard | Chouette | | Coq | Dindon | Faucon | Fauvette | Flamant rose | Goéland | Grive | Hibou | Hirondelle | Linotte | Manchot empereur | Mésange | Merle | Moineau | Mouette | oie | paon | phragmite des joncs | Pie | Pigeon | Pinson | Pouillot véloce | Poule | Rossignol | rouge-gorge | vanneau


(E?)(L?) http://www.animaux-nature.com/oiseau.php

Abeille | Alligator | Cigale | Crapaud | Crocodile | Grenouille | Grillon | Mouche | Moustique | Sauterelle | Serpent


Erstellt: 2010-09

apiculture
Dictionnaire trilingue entomologie français, anglais, allemand

(E?)(L?) http://www.apiculture.com/galerie/dico_entomologie.htm




Erstellt: 2012-11

Astérales
-al- (W3)

Frz. "Astérales" ("Sternartige", lat., griech. "aster" = "Stern") steht für die Ordnung der Gamopetalen mit reduziertem Blütenkelch und einem Fruchtstand mit einem einzigen fruchtbaren Fruchtblatt, eineer einzigen Samenanlage.

Frz. "Astérales" setzt sich zusammen aus lat., griech. "aster" = "Stern" und dem Suffix "-al-" mit dem die Art und Weise gekennzeichnet wird. (E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/astérales

Ordre de gamopétales ayant « un calice réduit et un gynécée à un seul carpelle fertile, uniovulé » (Bot., 1960, p. 1161 ds encyclop. de la Pléiade)


Erstellt: 2010-09

astéride
-ide-
-id-
-oid-
-oiedes-
eidos
-eides- (W3)

Frz. "astéride" geht zurück auf lat., griech. "aster" = "Stern" und bezeichnet "sternartig", "sternähnlich".

Der Suffix frz. "-ide-", dt. "-id-", "-oid-", geht zurück auf griech. "-oiedes-" = "ähnlich". Der Suffix basiert seinerseits auf griech. "eidos" = "Aussehen", "Gestalt", "Form", "Idee" und dem Adjektiv "-eides-" = dt. "-förmig".

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/astéride

ÉTYMOL. ET HIST.:
1. 1838 adj. zool. astéride, astérié, astériste (Ac. Compl. 1842);
2. 1838 subst. masc. plur. zool. astérides (Ac. Compl. 1842).
Dér. de astérie* étymol. 2; suff. -ide*. -é* et -iste*.


Erstellt: 2010-09

Astérie (W3)

Frz. "Astérie" = dt. "(fünfarmiger) Seestern", geht zurück auf lat., griech. "aster" = "Stern" und bezeichnet "Sternartig", "aternähnlich".

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/astérie


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/definition/astérie

I.- ZOOL.
"Astérie" ou "asterias". Animal marin, échinoderme, communément appelé étoile de mer, dont le corps est généralement divisé en cinq bras souples rappelant la forme d'une étoile :
...


Erstellt: 2010-09

Astérodactyle (W3)

Frz. "Astérodactyle" = setzt sich zusammen aus lat., griech. "aster" = dt. "Stern" und lat. "dactylus", griech. "dáktylos" = dt. "Finger" (die drei Glieder eines Fingers". Es ist die Bzeichnung für Froschlurche.

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/astérodactyle


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/definition/astérodactyle

"astérodactyle", subst. masc. « Genre de reptiles batraciens » (Ac. Compl. 1842)


Erstellt: 2010-09

Astérophides (W3)

Frz. "Astérophides" ist der Name einer Familie von Polypen (griech. "polýpous" = "vielfüßig") deren Körper mit vielen langen Anhang übersät ist.

"Astérophides" setzt sich zusammen aus lat., griech. "aster" = dt. "Stern" und griech. "ophis" = dt. "Schlange".

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/astérophides


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/definition/astérophides

"astérophides", subst. masc. plur. « Famille de polypes dont le corps est garni de très longs appendices » (Ac. Compl. 1842); « nom donné à un ordre de stellérides comprenant les ophiures et les euryales » (Lar. 19e)


Erstellt: 2010-09

Avoir des fourmis (dans les membres) (W3)

Ab 1831 findet man die Redewendung frz. "avoir des fourmis dans les jambes" = dt. "Kribbeln in den Beinen haben".

Den Ausdruck "Ameisen in den Gliedern haben" kann man wohl auch in Deutschland verstehen.

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/fourmi
frz. "fourmi" = dt. "Ameise"

(E?)(L?) http://www.expressio.fr/expressions/avoir-des-fourmis-dans-les-membres.php


(E?)(L?) http://www.pourquois.com/corps_humain/pourquoi-fourmis-dans-jambes.html

Pourquoi a-t-on des fourmis dans les jambes?


(E1)(L1) http://books.google.com/ngrams/graph?corpus=7&content=Avoir des fourmis
Abfrage im Google-Corpus mit 15Mio. eingescannter Bücher von 1500 bis heute.

Frz. "Avoir des fourmis" taucht in der Literatur nicht signifikant auf.

Erstellt: 2012-05

B

bernard.langellier
Drôles de Noms d'animaux

(E?)(L?) http://bernard.langellier.pagesperso-orange.fr/etymologie/etymozoo.htm

Où l'on apprend que nos lointains ancêtres, qui ont fait les mots, étaient de piètres zoologistes!

Anguille | Castor castré, bièvre, Bièvres, Beuvrière, Brévière, Beuvron... | Goéland | Grives et étourneaux, Grive, grivois, griveleur, grivoiserie | Mulot, mole (en Anglais) | Rookerie | Sirène | Vipère (vouivre) | Éléphant de mer (Pinnipèdes) et Lamantins (siréniens)


Erstellt: 2010-12

bernard.langellier
Les noms des animaux

(E?)(L?) http://bernard.langellier.pagesperso-orange.fr/etymologie/noms-animaux.htm

De tous temps les hommes ont nommé les animaux. Et bien sûr, ils n’ont pas attendu les tests ADN pour savoir si les écureuils roux et gris étaient ou non de la même espèce. La ressemblance a été le premier critère. Les premiers élevages ont permis de savoir que les chèvres et les moutons ne s’accouplaient pas. On les mit dans des groupes différents. On s’est autorisé à désigner les animaux avant l’apparition des premiers zoologistes. La façon de nommer les animaux crée parfois des difficultés, des confusions et des pièges auprès des élèves.
...


Erstellt: 2010-12

biolib
Bercé, Jean Étienne
Papillons. Histoire naturelle de la France
12e partie

(E?)(L?) http://www.biolib.de/

(1884) Paris, Émile Deyrolle, Naturaliste. 23 rue de la Monnaie.
Anzahl gescannter Seiten: 342
(Zoologie; Schmetterlinge; Systematik)
Sprache: Französisch, Erstellt am: 2008-10-15
Mit 27 farbigen Tafeln von Schmetterlingen.
pdf-File: Complete book (Medium resolution). (80.77 MBytes)


(E?)(L?) http://caliban.mpipz.mpg.de/berce/berce_papillons.pdf


(E?)(L?) http://caliban.mpipz.mpg.de/berce/index.html

Index: lateinische zoologische Namen

| Acherontia atropos 293 331 | Acidalia incanaria 322 | Acidalia ochrata 322 | Acidalia rubiginata 322 | Acontia lucida 316 | Acontia luctuosa 316 | Acrobasis consociella 328 | Acrobasis tumidella 328 | Acronycta aceris 310 334 | Acronycta megacephala 310 | Acronycta psi 310 | Acronycta rumicis 310 | Acronycta tridens 310 | Adela degeerella 328 | Adela reaumurella 328 | Aglia tau 305 | Aglossa cuprealis 328 | Aglossa pinguinalis 328 | Agriopsis aprilina 316 | Agrophila sulphuralis 316 | Agrotis exclamationis 310 | Agrotis flavis 310 | Agrotis porphyrea 310 | Agrotis suffusa 310 | Agrotis tritici 310 | Amphipyra pyramidea 316 | Amphipyra tragopogonis 316 | Amphydasis betularia 322 | Anacampsis populella 328 | Anaitis plagiata 325 | Anarta myrtilli 316 | Anisopterix aescularia 325 | Anthocharis ausonia 269 | Anthocharis belia 269 | Anthocharis cardamines 269 | Anthocharis eupheno 269 | Anthocharis simplonia 269 | Anticlea badiata 325 | Anticlea berberata 325 | Apatura clytia 275 | Apatura ilia 272 | Apatura iris 275 331 | Aplecta herbida 316 | Arge galathea 281 331 | Arge psyche 281 | Argynnis adippe 278 | Argynnis aglaia 278 | Argynnis dia 278 | Argynnis euphrosine 278 | Argynnis lathonia 278 | Argynnis pandora 278 | Argynnis paphia 278 331 | Argynnis selene 278 | Axilia putris 310 | Bankia bankiana 316 | Biston hirtaria 322 | Boarmia roboraria 322 | Bombyx castrensis 305 | Bombyx mori 336 | Bombyx neustria 305 | Bombyx quercus 305 331 | Bombyx rubi 305 | Bombyx trifolii 305 | Botys repandalis 328 | Botys ruralis 328 | Botys urticata 328 | Brephos parthenias 319 | Bryophila algae 310 | Bryophila glandifera 310 | Bryophila perla 310 | Cabera pusaria 322 | Caclopides paniscus 287 | Calligenia miniata 296 | Callimorpha dominula 299 334 | Callimorpha hera 299 | Calocampa exoleta 316 | Calophasia lunula 316 | Camptogramma bilineata 325 | Cataclysta nymphaea 328 | Catephia alchymista 319 | Catocala elocata 319 | Catocala fraxini 319 334 | Catocala nupta 319 | Catocala paranympha 319 | Catocala promissa 319 | Catocala sponsa 319 | Cerastis silene 313 | Cerastis vaccinii 313 334 | Cerestis polita 313 | Charaxes jasius 272 | Chariclea delphini 316 334 | Chariclea delphinii 316 | Cheimatobia brumata 325 | Chelonia caja 299 334 | Chelonia curialis 299 | Chelonia hebe 299 | Chelonia purpurea 299 | Chelonia villica 299 | Chionobas aello 281 | Cidaria picata 325 | Cidaria prunata 325 | Cledeobia angustalis 328 | Cnethocampa pityocampa 302 | Cnethocampa processionea 302 | Colias edusa 269 331 | Colias hyale 269 | Colias palaeno 269 | Colias phicomone 269 | Cosmia diffinis 313 | Cosmia trapezina 313 | Cossus ligniperda 302 | Crambus chrysonuchellus 328 | Crambus culmellus 328 | Crambus pascuellus 328 | Crambus perlellus 328 | Crambus pratellus 328 | Crocallis elinguaria 322 | Cucullia asteris 316 | Cucullia scrophulariae 316 334 | Cucullia umbratica 316 | Cucullia verbasci 316 | Cyclopides steropes 287 | Cymatophora flavicornis 307 | Cymatophora ocularis 307 | Cymatophora or 307 | Cymatophora ridens 307 | Dasychira pudibunda 302 | Deilephila elpenor 290 334 | Deilephila euphorbiae 290 | Deilephila nicaea 290 | Deilephila porcellus 290 | Deilophila nerii 290 | Dianthaecia capsincola 313 | Diloba caeruleocephala 307 | Diphthera orion 310 | Dypterygia pinastri 310 | Elachysta amyotella 328 | Emydia grammica 299 | Endromis versicolora 305 | Ennomos angularia 322 | Ennychia cingulata 328 | Ennychia octomaculata 328 | Ephestia elutella 328 | Ephyra annulata 322 | Ephyra pendularia 322 | Ephyra punctaria 322 | Erebia cassiope 281 | Erebia euryale 281 | Erebia ligea 281 | Erebia medea 281 | Erebia medusa 281 | Erebia pirene 281 | Erebia tyndarus 281 | Eubolia bipunctaria 325 | Eubolia plumbaria 325 | Euchelia jacobeae 299 | Euclidia mi 319 | Eupithecia linariata 325 | Eupithecia oblongata 325 | Eupithecia rectangulata 325 | Fidonia atomaria 322 | Fidonia piniaria 322 | Galleria grisella 328 | Galleria mellonella 328 | Geometra papilionaria 322 | Gortyna flavago 310 | Gracillaria hilaripennella 328 | Hélias chlorana 296 | Hélias prasinana 296 | Hélias quercana 296 | Hadena atriplicis 316 | Hadena protea 316 | Hadraecia nictitans 310 | Harpia erminea 334 | Harpyia erminea 305 | Harpyia furcula 307 | Harpyia vinula 307 | Hecatera serena 313 | Heliodes tenebrata 316 | Heliothis dipsacea 316 | Hepialis humuli 299 | Hepialis lupulinus 299 | Hesperia comma 287 | Hesperia linea 287 | Hesperia lineola 287 | Hesperia sylvanus 287 | Himera pennaria 322 | Hybernia defoliaria 325 | Hybernia leucophaeria 325 | Hybocampa milhauseri 305 | Hypena proboscidalis 319 | Hypena rostralis 319 | Ino globulariae 296 | Ino pruni 296 | Ino statices 296 | Larentia viridaria 325 | Lasiocampa betulifolia 302 | Lasiocampa populifolia 302 | Lasiocampa potatoria 302 | Lasiocampa pruni 302 | Lasiocampa quercifolia 302 | Lasiocarpa potatoria 334 | Leucania albipuncta 310 | Leucania l-album 310 | Leucania lithargyria 310 | Leucania pallens 310 | Leucania turca 310 | Leucenea crataegi 266 | Leucophasia sinapis 269 | Libythea celtis 272 | Limenitis camilla 275 331 | Limenitis populi 275 | Limenitis sybilla 275 | Liparis auriflua 302 | Liparis chrysorrhaea 302 | Liparis dispar 302 334 | Liparis monacha 302 | Liparis salicis 302 | Lithosia aureola 296 | Lithosia complana 296 334 | Lithosia griseola 296 | Lithosia lurideola 296 | Lithosia quadra 296 | Lithosia rubricollis 299 | Lobophora hexapterata 325 | Lobophora sexalata 325 | Lomaspilis marginata 325 | Lophopterix camelina 307 | Lophopterix cucullina 307 | Lycaena acis 272 | Lycaena adonis 272 | Lycaena aegon 272 | Lycaena agestis 272 | Lycaena alexis 272 | Lycaena alsus 272 | Lycaena argiolus 272 | Lycaena argus 272 331 | Lycaena arion 272 | Lycaena corydon 272 | Lycaena cyllarus 272 | Lythria purpuraria 322 | Macroglossa bombyliformis 293 331 | Macroglossa fuciformis 296 | Macroglossa stellatarum 293 | Mamestra brassicae 310 | Mamestra persicariae 310 | Mania maura 316 | Melanippe fluctuata 325 | Melanippe hastata 325 | Melanippe tristata 325 | Melanthia albicillata 325 (E?)(L?) http://caliban.mpipz.mpg.de/berce/high/IMG_1383.html

Melitaea artemis 278

Vanessa polychloros; Vanessa urticae; Vanessa C. album; Argynnis aglaia; Argynnis adippe; Argynnis lathonia; Argynnis euphrosine; Argynnis pandora; Argynnis paphia; Argynnis selene; Argynnis dia; Melitaea athalia; Melitaea parthenie; Melitaea dictynna; Melitaea cinxia; Melitaea artemis Planche 5. Image.


| Melitaea athalia 278 | Melitaea cinxia 278 | Melitaea dictynna 278 | Melitaea parthenie 278 | Metrocampa margaritaria 322 | Myelois cribrum 328 | Naclia ancilla 296 | Naclia punctata 296 | Nemeobius lucina 272 | Nemeophila russula 299 | Nephoteryx argyrella 328 | Niselia oxyacanthae 316 | Noctua baja 313 | Noctua c-nigrum 313 | Noctua plecta 313 | Noctua rhomboidea 313 | Noctua tristigma 313 | Nonagria geminipuncta 310 | Nonagria typhae 310 | Notodonta diclaea 307 | Notodonta dromedarius 307 | Notodonta tremula 307 | Notodonta tritophus 307 | Notodonta zigzag 307 331 | Oecophora pruniella 328 | Ophiodes lunaris 319 | Orgya antiqua 331 | Orgyia antiqua 302 | Orneodes hexadactylus 328 | Ornin struthionipennella 328 | Orthosia lota 313 | Orthosia rufina 313 | Palpula ericella 328 | Papilio alexanor 266 | Papilio machaon 266 331 | Papilio podalirius 266 | Parnassius apollo 266 | Parnassius delius 266 | Parnassius mnemosyne 266 | Pellonia vibicaria 322 | Pempelia ornatella 328 | Pempelia semirubella 328 | Phigalia pilosaria 322 | Phlogophora meticulosa 316 | Pieris brassicae 269 331 | Pieris daplidice 269 | Pieris napi 266 | Pieris rapae 269 | Pionea forficalis 328 | Planche III. Texte. 273 | Planche IV. Texte 274 | Planche XI. Texte. 297 | Planche XX. Texte. 321 | Plusia chrysitis 316 | Plusia festucae 316 331 | Plusia gamma 316 | Polia flavicincta 313 | Polyommatus Phlaeas 272 | Polyommatus eurydice 272 | Polyommatus xanthe 272 | Pseudoterpna pruinata 322 | Pterophorus pentadactylus 328 | Pterostoma palpina 307 | Pygaera bucephala 307 331 | Pyralis farinalis 328 | Pyrausta purpuralis 328 | Rhodocera cleopatra 269 | Rhodocera rhamni 269 | Rumia crataegata 322 | Saturnia cynthia 336 | Saturnia pavonia 305 | Saturnia pernyi 339 | Saturnia pyri 305 331 | Saturnia yama-maï 339 | Satyrus aegeria 284 | Satyrus arcenius 284 | Satyrus arethusa 281 | Satyrus briseis 281 | Satyrus davus 287 | Satyrus dejanira 284 | Satyrus hermione 281 | Satyrus hero 287 | Satyrus hyperanthus 284 | Satyrus janira 284 | Satyrus megaera 284 | Satyrus moera 284 | Satyrus pamphilus 284 | Satyrus phaedra 284 | Satyrus semele 281 | Satyrus statilinus 281 | Satyrus tithonus 284 | Sciapteron tabaniforme 296 | Scopelosoma satellitia 313 | Selenia lunaria 322 | Selenia tetralunaria 322 | Sesia asiliformis 296 | Sesia chrysidiformis 296 | Setina irrorella 299 | Setina mesomella 299 | Setina ramosa 299 | Smerinthus ocellata 293 | Smerinthus populi 293 334 | Smerinthus tiliae 293 | Sphinx convolvuli 290 | Sphinx ligustri 293 331 | Spilosoma fuliginosa 299 | Spilosoma menthastri 299 | Spilothyrus altheae 287 | Spilothyrus malvarum 287 | Spintherops spectrum 319 334 | Stauropus fagi 307 334 | Strenia clathrata 322 | Syntomis phegea 296 | Syrichtus alveus 287 | Syrichtus carthami 287 | Syrichtus malvae 287 | Syrichtus sao 287 | Taeniocampa incerta 313 | Taeniocampa miniosa 313 | Taeniocampa stabilis 313 | Tanagra atrata 325 | Thaïs cassandra 266 | Thaïs honnoratii 266 | Thaïs medesicate 266 | Thanaos tages 287 | Thanos tages 331 | Thecla betulae 272 | Thecla ilicis 269 | Thecla quercus 272 | Thecla rubi 269 | Thecla w. album 269 | Thera juniperata 325 | Thera variata 325 | Thyatyra batis 307 | Tinea pellionella 328 | Tinea tapezella 328 | Trachea piniperda 313 | Triphaena comes 313 | Triphaena fimbria 313 | Triphaena orbona 313 | Triphaena pronuba 313 | Trochilium apiformis 296 | Urapteryx sambucaria 322 334 | Vanessa C. album 278 | Vanessa antiopa 275 | Vanessa atalanta 275 | Vanessa cardui 275 | Vanessa io 275 331 | Vanessa levana 275 | Vanessa polychloros 278 | Vanessa prorsa 275 | Vanessa urticae 278 | Venilia macularia 322 | Xanthia fulvago 313 | Xanthia gilvago 313 | Xylina ornithopus 316 | Xylophasia polyodon 310 | Zeuzera aesculi 302 | Zygaena achilleae 296 | Zygaena carniolica 296 | Zygaena fausta 296 | Zygaena filipendulae 263 296 | Zygaena lonicerae 296 | Zygaena minos 296 | Zygaena occitania 296 | Zygaena trifolii 296


Erstellt: 2011-06

C

Carapace (W3)

Engl., frz. "Carapace" (1688) = dt. "Rückenschild", "Panzerung" (bei Krebsen und Schildkröten), geht zurück auf span. "carapacho". Die weitere Herkunft ist unsicher. Möglich wäre ein präroman. "*karapp-", mit der Wurzel "*kar(r)-", "*kal-" = dt. "schälen", das man auch in span. "galapago" = "Schildkröte" und frz. "calebasse" = dt. "Flaschenkürbis", "caparaçon" = dt. "Satteldecke" findet.

In Erwägung gezogen wird auch dass sich hier noch lat. "cappa" = dt. "Kappe", "Mantel mit Kapuze" eingemengt hat.

(E2)(L1) http://web.archive.org/web/20120331173214/http://www.1911encyclopedia.org/Category:CAP-CAR


(E?)(L?) http://www.arkive.org/search.html?q=carapace&output=xml_no_dtd&client=arkive-info&site=arkive-info&ie=utf8&oe=utf8&num=20&proxystylesheet=tng-search&filter=0&getfields=*&btnG.x=17&btnG.y=9
Species search results Results for carapace

(E?)(L2) http://www.britannica.com/EBchecked/topic/94551/carapace


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/carapace


(E1)(L1) http://www.etymonline.com/index.php?term=carapace


(E?)(L1) http://www.fao.org/fishery/glossary/en

The shield covering the upper surface of part of the body of various crustacean species (e.g. the broad shield forming the upper body cover of crabs, and of the front portion of prawns and rock lobsters).


(E?)(L?) http://www.infoplease.com/ce6/sci/A0810348.html


(E?)(L?) http://wordcraft.infopop.cc/Archives/2003-6-Jun.htm


(E?)(L?) http://www.lefigaro.fr/sciences-technologies/2009/10/14/01030-20091014ARTFIG00058-pourquoi-les-tortues-ont-elles-des-carapaces-.php
Pourquoi les tortues ont des carapaces ?

(E?)(L?) http://www.oedilf.com/db/Lim.php?Word=carapace
Limericks on carapace

(E?)(L?) http://www.pourquois.com/animaux/pourquoi-tortues-portent-carapaces.html
Pourquoi les tortues portent-elles des carapaces ?

(E?)(L?) http://dictionary.reference.com/search?q=carapace


(E?)(L?) http://dictionary.reference.com/wordoftheday/archive/2002/08/13.html


(E1)(L1) http://www.chass.utoronto.ca/epc/langueXIX/dg/08_t1-2.htm
Liste des mots d'origine espagnole

(E?)(L?) http://www.yourdictionary.com/wotd/carapace


Erstellt: 2010-12

Chat, cat, Katze, kat, gato, gatto (W3)

(E1)(L1) http://pages.infinit.net/feliweb/Sec_plume/etymo.htm


(E?)(L1) http://pages.infinit.net/feliweb/

Le mot "chat" est apparu dans la langue en 1175. Notre "Félis catus" a porté bien des noms avant d'en arriver là!
L'origine du mot "chat" demeure controversée. En Égypte, où débute sa domestication, celui-ci est appelé "myeou", de toute évidence, une onomatopée de son miaulement. Toutefois, la femelle porte le nom de "techau", nom que l'on retrouve gravé au pied des statuettes funéraires placées dans les tombes des femmes. À partir de ce terme, découle l'appellation de "chaus". Cette appellation a persisté puisqu'un grand chat sauvage d'Égypte et d'Asie est ainsi nommé.
...
Pour finir, n'oublions pas que de ce fameux "cattus" est à l'origine du mot "chat" dans plusieurs langues : "cat" en anglais, "katze" en allemand, "kat" en néerlandais, "gato" en espagnol et en portugais, "gatto" en italien.


Es lohnt sich auch, sich einmal die Startseite und das komplette "Katzen-Angebot" anzusehen.

Cocooning
cocoon
Kokon (W3)

(E1)(L1) http://www.etymonline.com/c6etym.htm


(E?)(L?) http://www.cocoon-magazin.de/
Am 12.03.2004 wurde die Frage gestellt: "Cocooning", dieser Begriff ist ja ziemlich neu und beschreibt das "Sich-Abschotten, Verkriechen in den eigenen vier Wänden". Wer hat dieses Wort "erfunden", welcher Sprache entstammt das Wort Kokon? (A: syda)

Sich Einigeln als neuer Lebensstil - Raupen spinnen sich in einen schützenden "Kokon" ein, in dessen Innern sie sich in einen prächtigen Schmetterling verwandeln.

Auch unter uns Menschen wächst in letzter Zeit das Bedürfnis, Glück in den eigenen vier Wänden zu finden. EGO-Net stellt den neuen Trend vor.
(30.11.2002)

"Cocooning" ist also ein Neologismus, der den Rückzug in die Privatsphäre beschreibt. Ins Englische ist der Begriff wohl aus Frankreich gelangt. Und dorthin ist er nach "Duden" und "Kluge" aus der Provence importiert worden. Das provencalische "coucoun" bezeichnete die "Eierschale" und hängt mit dem "coco" = "Hahn" (frz. "coq" = "Hahn", frz. "coque" = "Eierschale"), (engl. "cock") zusammen.

Natürlich geht es noch einen Schritt weiter zurück auf das lat. "coccum" = "Beere", "Keim", "Kern" (Saat).

Nach Deutschland soll es mit der Seidenraupenzucht in der Form "Kokon" gekommen sein, als Friedrich der Grosse diese nach französischem Vorbild in Deutschland einführte.

Das COCOON-Magazin berichtet täglich über aktuelle Neuigkeiten aus den Bereichen Internet, Kommunikation, Multimedia, IT, Computer, Online-Recht und Business. Da es auf der Site auch um Viren-Warnungen und Anti-Spam-Tools geht, könnte man den Namen mit der Einigelung des privaten PCs assoziieren. Die Firmenbezeichnung leitet sich allerdings ganz einfach ab von "communication.concepts.online".

(siehe auch "Schlomping")

corbeau
corbillard (W3)

Frz. "corbeau" (12. Jh., "corbiaus"), ital. "corvo", = dt. "Rabe" geht zurück auf lat. "corvus" = dt. "Rabe". Bietet das Wort selbst nur eine wenig interessante Geschichte, so findet man doch viele Bereiche in die der "Rabe" vorgedrungen ist.

War frz. "corbeau" schon einige Zeit eine umgangssprachliche Bezeichnung für "Pfarrer" (wegen der schwarzen Soutane), so bedeutet "corbeau" spätestens seit dem Film "Le corbeau" (1943) von Henri-Georges Clouzot auch frz. "Un dénonciateur anonyme, un auteur de lettres ou d'appels téléphoniques anonymes". Der Film hatte jedoch eine Vorgeschichte, die sich in den Jahren 1917-1922 in Tulle, Corrèze, FR, zutrug. Die Tageszeitung "Le Matin" beschrieb den Angeklagten als "oiseau funèbre qui a replié ses ailes".

"Corbeau" war im 16. Jh. auch die Bezeichnung der Transporteure, die die Leichen der an Epidemien Gestorbenen von Paris auf der Seine nach "Corbeil" brachten. Der Ortsname ging als "corbillard" auf die kleinen Transportkähne und dann als "corbeau" auf die Personen über.

Laut der Seite der Bestattungskooperative in Quebec, Kanada, nahm "corbillard" ab 1798 allgemein die Bedeutung "Leichenwagen" an.

Als "Corbeau" (1230, 1567) wird auch eine architektonisch integrierter Hebearm an Gebäuden bezeichnet, der auch seinen Weg zu Krünitz fand ("Kragstein"). Die Bezeichnung ging dann auch in militärische Anwendungen über.

(E?)(L?) http://agora.qc.ca/Documents/Rimbaud--Les_corbeaux_par_Arthur_Rimbaud
Arthur Rimbaud: "Les corbeaux"

(E?)(L?) http://www.animaux-nature.com/corbeau.php


(E?)(L?) http://www.bartleby.com/81/4089.html


(E?)(L?) http://www.castlemaniac.com/lexique-medieval/lexique-medieval-lettreC.php

Corbeau: Pierre, pièce de bois ou de métal, de section verticale carrée ou rectangulaire, partiellement engagée dans un mur et portant une charge par sa partie saillante.


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/corbeau


(E?)(L?) http://www.corbeil-essonnes.com/


(E?)(L?) http://www.corbeil-essonnes.com/spip.php?article394


(E?)(L?) http://environnement.ecoles.free.fr/contes%20pour%20enfants/Le%20corbeau%20Renard.htm
Le corbeau Renard

(E1)(L1) http://www.expressio.fr/expressions/un-corbeau.php
02/11/2009 Un corbeau

(E?)(L?) http://www.fcfq.qc.ca/revueprofil/15_2_3.htm

La petite histoire du corbillard
Véhicule du dernier voyage
Éric Laliberté, bachelier en histoire

Véhicule ayant une place bien particulière dans l’imaginaire collectif, le "corbillard" constitue pour plusieurs un objet solennel associé à l’image traditionnelle du « croque-mort » habillé de noir. En tant que moyen d’amener les dépouilles des défunts vers leur dernière demeure, il a existé dans toutes les cultures sous différentes formes et de multiples appellations. Au point de vue étymologique, le mot "corbillard" provient de la ville française de "Corbeil". À l’origine, il désignait une sorte de péniche qui faisait la navette entre "Corbeil" et Paris. Il a ensuite été employé pour décrire un carrosse bourgeois. Quant à son sens actuel, il date de 1798.
...


(E?)(L?) http://henrysuter.ch/glossaires/topoC3.html#corbeau
Ortsnamen wie "Corbeau", "Corbeaux", "Corbel", "Corbelet", "Corbeley", "Corbelins", "Corberasses", "Corbéry", "Corbes", "Corbesses", "Corbessière", "Corbessières", "Corbets", "Corbex", "Corbier", "Corbière", "Corbières", "Corbignon", "Corbions", "Corbire", "Corps", "Courbets" gehen auf eine Wurzel vor-ide. "*korb" = dt. "gebirgiger Ort", frz. "lieu montagneux" zurück.

(E?)(L?) http://www.jdlf.com/lesfables/livrei/lecorbeauetlerenard
Le Corbeau et le Renard

(E?)(L?) http://www.jdlf.com/lesfables/livreii/lecorbeauvoulantimiterlaigle
Le Corbeau voulant imiter l'Aigle

(E?)(L?) http://www.jdlf.com/lesfables/livrexii/lecorbeaulagazellelatortueetlerat
Le Corbeau, la Gazelle, la Tortue, et le Rat

(E?)(L?) http://www.lafontaine.net/
La Saga du Corbeau et du Renard

(E?)(L?) http://www.lafontaine.net/lesFables/listeFables.php?tri=alpha


(E?)(L?) http://www.lefigaro.fr/sciences/histoires-de-savoir-2.php


(E?)(L?) http://www.lefigaro.fr/sciences/2008/10/15/01008-20081015ARTFIG00017-le-corbeau-a-t-il-une-memoire-d-elephant-.php
Le corbeau a-t-il une mémoire d'éléphant?

(E?)(L1) http://www.oqlf.gouv.qc.ca/ressources/bdl.html


(E?)(L?) http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?T1=Corbeil&T3.x=3&T3.y=13




(E?)(L?) http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?T1=Corbillards&T3.x=8&T3.y=16

Collections et collectionneurs (objets dont le nom commence par A, B ou C)
Objets collectionnés - Collections - Collectionneurs
corbillards - philocorbie - philocorbien


(E?)(L?) http://pourpre.com/chroma/dico.php?typ=fiche&ent=ailedecorbeau
"aile de corbeau" = "tiefschwarz" als Farbbezeichnung.

(E2)(L1) http://www.pourquois.com/francais/pourquoi-auteur-lettre-anonyme-est-corbeau.html

Pourquoi un auteur de lettre anonyme est-t-il un 'corbeau' ?

...
Cette expession trouve en fait ses origines dans les années 20, suite à un fait divers qui s'est déroulé dans la ville de Tulle, en Corrèze, entre 1917 et 1922. Une véritable nuée de lettres anonymes s'abat alors sur la ville : tout le monde est visé et tout le monde finit par suspecter tout le monde.

On finit par inculper et juger une hystérique... La presse s'empare de l'affaire, qui tient la France en haleine pendant des semaines.

C'est le journal "Le Matin" qui donnera naissance à l'expression, en décrivant l'accusée comme un "corbeau", dans ses vêtements noirs de deuil : un "oiseau funèbre qui a replié ses ailes".
...


(E?)(L?) http://artfl.uchicago.edu/cgi-bin/philologic31/search3t?dbname=encyclopedie1108&word=&dgdivhead=%5Ec&dgdivocauthor=&dgdivocplacename=&dgdivocsalutation=&dgdivocclassification=&dgdivocpartofspeech=&dgdivtype=&CONJUNCT=PHRASE&DISTANCE=3&PROXY=or+fewer&OUTPUT=conc&POLESPAN=5&KWSS=1&KWSSPRLIM=500


(E?)(L?) http://artfl.uchicago.edu/cgi-bin/philologic31/getobject.pl?c.25:182.encyclopedie1108


(E?)(L?) http://artfl.uchicago.edu/cgi-bin/philologic31/getobject.pl?c.25:183.encyclopedie1108
CORBEIL, NA, [Modern geography; Géographie moderne; Geog. mod.]

(E?)(L?) http://thesaurus.unice.fr/recMot/indexMot.html

LEMME DEPARTEMENT(S)


(E2)(L1) http://www.kruenitz1.uni-trier.de/cgi-bin/callKruenitz.tcl

"Corbeau", siehe "Kragstein". "Rabe".


(E?)(L?) http://sites.univ-provence.fr/cgi-veronis/blog-index


Erstellt: 2010-09

D

Dinde (W3)

Frz. "Dinde" (1600) = dt. "Truthenne", "Pute" geht zurück auf die Bezeichnung "poule d'Inde". Da man ursprünglich glaubte Indien entdeckt zu haben, gab man dem aus Amerika stammenden Tier den Namen "indisches Huhn".

(E?)(L?) http://www.bartleby.com/81/5001.html


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/dinde


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/dindon


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/dindonneau


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/dindonner


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/dindonnier


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/dindonnière


(E?)(L?) http://www.dinde.fr/

La dinde est un produit noble par nature. Elevée dans nos belles régions, c'est un véritable produit de terroir.

Entière ou en morceaux, c'est un vrai plaisir raffiné pour nos papilles. On peut la cuisiner avec tous, des plus simples aux plus prestigieux produits, elle s'adapte à toutes les recettes.

Fine, goûteuse, savoureuse, c'est un met exceptionnel en gastronomie grâce à ses vertus nutritionnelles incomparables. C'est une denrée idéale qui sait mettre les petits plats dans les grands




(E?)(L1) http://www.lebensmittellexikon.de/p0000620.php
Dinde | Dindon | Dindonneau

(E?)(L1) http://www.oqlf.gouv.qc.ca/ressources/bdl.html


(E?)(L?) http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=2736
Éponymes qui commencent par C, D et E [Éponymes]

(E?)(L?) http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=4425
Liste de noms d'animaux [Genre des noms]

(E?)(L?) http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=3772
Noms féminins que l'on emploie indûment au masculin [Genre des noms]

(E?)(L?) http://l.maison.pagesperso-orange.fr/etymo/dat1.htm#9


(E?)(L?) http://thesaurus.unice.fr/recMot/indexMot.html
DINDE | DINDON | DINDONNEAU

(E?)(L?) http://www.chass.utoronto.ca/epc/langueXIX/dg/09_t1-3.htm


Erstellt: 2010-12

E

F

fauvesdumonde
Fauves du Monde

(E?)(L?) http://fauvesdumonde.free.fr/

Pantherinae Felinae Acinonychinae


Erstellt: 2010-10

Fouille-merde (W3)

Der frz. "Fouille-merde" heißt dt. "Dreckkäfer" oder auch (fast wörtlich) "Mistkäfer" (wörtlich "Mistgräber"). In Anbetracht der Lebensweise dieses Käfers ist die Namensgebung leicht nachvollziehbar.

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/fouille-merde


(E2)(L1) http://www.kruenitz1.uni-trier.de/cgi-bin/callKruenitz.tcl

Mist=Käfer, oder Dreck=Käfer, Scarabaeus fimetarius oder stercorarius L. Scarabaeus Copris, nennt man eine jede Art Käfer, welche sich in dem Miste, d. i. dem Auswurfe der Menschen und Thiere, aufhält, und seine Eyer darein legt. In Niedersachsen heißt er Scharnbulle, Scharnwevel, von Scharn, Mist, Koth, Gohr, und Wevel, ein Käfer; Angels. Scanfifel. Engl. Sharnebude, Schwed. Tordyfwel, Fr. Escarbot commun, Fouille-merde. Unter diesen Käfern gibt es insonderheit zwo Arten, welche aus dem Miste kleine pillenförmige Kügelchen zu machen pflegen, um ihre Eyer darin zu verschließen, und daher Pillenkäfer, L. Scarabaens pilularius. Fr. Scarabée pilulaire, genannt werden. Die eine Art, welche der schwarze Mist Käfer, oder der große Pillen=Käfer heißt, ist oben schwarz und glatt, unten aber violett, und hat gefurchte Flügeldecken. Dieser Käfer, welcher nur 1 Jahr lebt, und im Alter von einer gewissen Art Läuse oder Milben, womit er gemeiniglich ganz besäet ist, geplaget wird, wühlet gern unter <32, 80> dem Pferdemiste, weswegen er auch von Einigen den Nahmen


Erstellt: 2010-07

Fourmi (W3)

Frz. "fourmi" (1121-1134) = dt. Ameise" geht über vulg. lat. "*formicus" zurück auf lat. "formica" = dt. "Ameise". Ab 1831 findet man die Redewendung frz. "avoir des fourmis dans les jambes" = dt. "Kribbeln in den Beinen haben".

Als Ableitungen findet man:

(E2)(L1) http://web.archive.org/web/20120331173214/http://www.1911encyclopedia.org/Fourmies

FOURMIES, a town of northern France, in the department of Nord, on an affluent of the Sambre, 39 m. S.E. of Valenciennes by rail. Pop. (1906) 13,308.
...


(E?)(L?) http://agora.qc.ca/dossiers/Fourmi


(E?)(L?) http://agora.qc.ca/index/thematique/fourmi


(E?)(L?) http://bernard.langellier.pagesperso-orange.fr/etymologie/etymot.html

Formica / Fourmi / formol : Dans le "Formica" il y a une molécule à base de formol ou d'acide formique.


(E?)(L?) http://www.bestioles.ca/insectes/fourmis.html


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/fourmi
frz. "fourmi" = dt. "Ameise"

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/fourmilier
frz. "fourmilier" = dt. "Ameisenbär"

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/fourmilière
frz. "fourmilière" = dt. "Ameisenhaufen", "Gewimmel"

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/fourmilion
frz. "fourmi-lion", "fourmilion" = dt. "Ameisenlöwe"

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/fourmi-lion
frz. "fourmi-lion", "fourmilion" = dt. "Ameisenlöwe"

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/fourmillant


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/fourmillement
frz. "fourmillement" = dt. "Gewimmel"

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/fourmiller
frz. "fourmiller" = dt. "wimmeln"

(E?)(L?) http://environnement.ecoles.free.fr/contes%20pour%20enfants/tous%20les%20contes%20alphabetique.htm




(E1)(L1) http://www.etymologie-occitane.fr/francais-occitan/
fourmi (Ardèche)

(E?)(L?) http://www.fond-ecran-image.com/galerie-membre/photo-fourmi.html

Photo de Fourmi


(E1)(L1) http://henrysuter.ch/glossaires/topo-ind2.html
"Fourmi" findet man auch in einigen schweizer Ortsnamen. Das deutet wohl auf ein großes Ameisenvorkommen hin.


Fourmi | Fourmic | Fourmière | Fourmilières | Fourmillières | Fourmis | Fremies | Fremy | Frumic

"Fourmi", insecte hyménoptère, patois romand "fremi", patois valaisan "fourmic", ancien français "formi", "formigue", "formique", "formy", "fourmi", "fremi", "fremy", "furmi", du latin vulgaire "*formicus", latin "formica". Probablement par un patronyme "Fremy", surnom d´une personne de petite taille : Fourmière | Fourmilières | Fourmillières

Sans doute un endroit où les fourmis abondent. Ancien français "formiere", "fromiere", "frommiere", latin "*formicaria", de "formica", "fourmi". Ancien français "fourmiere", "fourmilière":


(E?)(L?) http://www.jdlf.com/lesfables/livrei/lacigaleetlafourmi

Jean de la Fontaine (1621-1695): La Cigale et la Fourmi


(E?)(L?) http://www.jdlf.com/lesfables/livreii/lacolombeetlafourmi

La Colombe et la Fourmi


(E?)(L?) http://www.jdlf.com/lesfables/livreiv/lamoucheetlafourmi

La Mouche et la Fourmi


(E?)(L?) http://www.lafontaine.net/lesFables/afficheFable.php?id=1

La Cigale et la Fourmi


(E?)(L?) http://www.lafontaine.net/lesFables/afficheFable.php?id=35

La Colombe et la Fourmi


(E?)(L?) http://www.lafontaine.net/lesFables/afficheFable.php?id=65

La Mouche et la Fourmi


(E?)(L?) http://www.oiseaux.net/photos/photo1030.html

Fourmilier


(E?)(L?) http://pagesperso-orange.fr/jb.guinot/pages/CadreIR.html


(E?)(L?) http://www.poisoncentre.be/article.php?id_article=137

Les appâts anti-fourmis


(E?)(L?) http://www.pourquois.com/nature_bio/pourquoi-fourmis-fourmillent.html

Pourquoi les fourmis fourmillent?


(E?)(L?) http://www.pourquois.com/animaux/pourquoi-nomme-t-tamanoir-fourmilier-.html

Pourquoi nomme t-on le tamanoir "fourmilier"?


(E?)(L?) http://www.pourquois.com/animaux/pourquoi-fourmis-elevent-pucerons.html

Pourquoi les fourmis élèvent-elles des pucerons?


(E?)(L?) http://www.pourquois.com/animaux/pourquoi-reine-fourmi-a-ailes.html

Pourquoi la reine fourmi a-t-elle des ailes?


(E?)(L?) http://www.pourquois.com/animaux/pourquoi-fourmis-touchent-croisant.html

Pourquoi les fourmis se touchent en se croisant?


(E?)(L?) http://www.relaisdsciences.org/sqe/pdf/livret_01.pdf

Un monde fourmi...dable ! (FR)


(E?)(L?) http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/definition/fourmilier/32573
fourmilier

(E?)(L?) http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/definition/fourmillant,_ante/32576
fourmillant, ante

(E?)(L?) http://home.scarlet.be/entomart/table.html




(E?)(L?) http://home.scarlet.be/entomart/tablenomsverna.html




(E?)(L?) http://termiumplus.gc.ca/tpv2guides/guides/rdp/index-fra.html?lang=fra&lettr=indx_catlog_f&page=1351.html#zz1345

fourmiller


(E?)(L?) http://encyclopedie.uchicago.edu/node/175




(E?)(L?) http://encyclopedie.uchicago.edu/node/175

MANGEUR DE FOURMIS, NA, [Natural history; Histoire naturelle; Hist. nat.]


(E?)(L?) http://thesaurus.unice.fr/recMot/indexMot.html

fourmi

LEMME DEPARTEMENT(S)

fourmilière

LEMME DEPARTEMENT(S)


(E?)(L?) http://tecfa.unige.ch/tecfa/teaching/UVLibre/0001/bin35/welcome.htm

La communication chez les abeilles et chez les fourmis


(E2)(L1) http://www.kruenitz1.uni-trier.de/cgi-bin/callKruenitz.tcl

"Ameise", "Ameyß", "Omeyß", "Miere", Lat. "Formica", Fr. "Fourmi", ist ein kleines und sehr gemeines Ungeziefer. Es giebt graue, schwarze, rothe, und andere von einer dunkeln Farbe. Die Ameisen haben schwarze Augen, zwey Zähne im Maule, und zwey Hörner auf dem Kopfe. Ihr Körper ist durch zwölf Ringe oder Einkerbungen abgetheilt. Sie haben sechs Füße, welche haarigt, und am äussersten Ende mit zwey Zängechen oder Nägeln versehen sind.
...
Das Wort "Ameise", oder "Omeyß", haben viele von "Ohn" und "Muße" hergeleitet, weil sie immer "ohne Muße" ist und allezeit arbeitet. Andere aber behaupten, es komme von "Anbeissen". Pictorius, in seinem Lexicon, nennet sie ausdrücklich "Ambeiß", und setzet hinzu, daß "Formicatio" eine bissige Räude sey, welche wie "Ambeissen" ("Formicae") beisse. Also daß man hierinn absonderlich auf die kleinen gelben Ameisen gesehen zu haben scheinet; denn obgleich alle Arten der Ameisen ein Gebiß als eine Zange haben, und empfindlich beissen können, so thun es doch die gelben vor andern, und laßen im Beissen oder Stechen zugleich einen Saft in die gebissene Haut, welcher schmerzlich jucket. Daher sie auch an vielen Orten "Seich=Ameisen", "Seich=Aemßen", oder "Piß=Mieren" genannt werden. Das Wort "Mieren" ist Niedersächsisch, und kommt von "µ???", "mordeo", "µ??e?", "pungo", davon "???µ??". Das Lateinische Wort "Formica" kommt "à ferendis micis" her, weil sie ihre Victualien fleißig, den Sommer hindurch, Tag und Nacht, eintragen.
...
1) Die "Wald=Ameise", "Pferd=Ameise" oder "Roß=Ameise", L. "Formica maxima", "Hippomyrmex", RAJ. hist. 69. ...
2) "Seich=Ameise", "Formica media rubra", RAJ. hist. 69, ...
3) "Schwarze Ameisen", "Formica media nigro colore splendens", RAI. hist. 69. ...
4) "Kleine rothe Ameisen", "Formica minima rubra", RAI. hist. 69. ...
5) "Kleine schwarzbraune Ameisen", "Formica minor ex fusco nigricans", RAI. hist. 69. ...
...
Einige Reisebeschreiber erzählen, daß es zu Paramaribo, einer Holländischen Pflanzstadt in Surinam, Ameisen gebe, welche die Portugiesen "Besuch=Ameisen", "Fourmis de Visite", nennen. Wenn man sie kommen siehet, machet man alle Kasten und Schränke auf, die in den Häusern sind; sie gehen hinein, und rotten die Katzen, Mäuse, Cakeolaos und alle andere schädliche Thiere, aus; man sähe sie gern alle Monate kommen; allein, sie blieben manchmahl ganzer drey Jahre weg, ohne daß sie sich sehen laßen.
...
"Ameisen=Löwe", L. "Formica-Leo", Fr. "Fourmi-Lion", ist nach der Beschreibung des Herrn J. M. Meyer, im 44 St. des Hannover. Magaz v. J. 1763, ein klein und unansehnliches Thier, an welchem der Kopf sehr klein ist, jedoch vorn zwo gegen einander gerichtete krumme Sicheln hat, mit welchen er die Beute erwischet, und vesthält.
...


(E?)(L?) http://www.universcience.fr/fr/cite-de-la-sante/hqaa/wl/1248130650113/fourmillements-soudains-et-forts/p/1248126024804/

Fourmillements soudains et forts (11/05/2012)


(E?)(L?) http://www.universcience.fr/fr/cite-de-la-sante/hqaa/wl/1248126380171/fourmillement/p/1248127652384/

Fourmillements


(E?)(L?) http://www.universcience.fr/fr/cite-de-la-sante/hqaa/wl/1248126368829/fourmis-au-dessus-de-l-oreille/p/1248127652384/

"Fourmis" au-dessus de l'oreille


(E?)(L?) http://www.universcience.fr/fr/cite-de-la-sante/hqaa/wl/1248126366421/fourmillement-visage-main/p/1248127652384/

Fourmillement


(E1)(L1) http://books.google.com/ngrams/graph?corpus=7&content=Fourmi
Abfrage im Google-Corpus mit 15Mio. eingescannter Bücher von 1500 bis heute.

Frz. "Fourmi" taucht in der Literatur um das Jahr 1670 auf.

Erstellt: 2012-05

free
Coté Nature

(E?)(L1) http://pdubois.free.fr/
Accueil | Oiseaux | Reptiles | Batraciens | Mammifères | Insectes | Fleurs | Guyane

free
Le Site la plume

(E?)(L?) http://www.lesitelaplume.com/etymologie.html
Die Artikel auf dieser Site habe ich mir noch nicht genauer angesehen. Aber sie behandeln auf jeden Fall etymologische Aspekte der Welt der Vögel.



free.fr
Étymologie des Mots de Biologie Animale

(E?)(L?) http://biologie.fr.free.fr/




(E?)(L?) http://biologie.fr.free.fr/glossaires.htm

Ecologie AUTRES GLOSSAIRES SUR INTERNET


(E?)(L?) http://biologie.fr.free.fr/racines.htm

Plusieurs difficultés peuvent se présenter lors de la recherche d'une étymologie :

Le mot peut-être modifié (surtout dans sa partie terminale) pour des raisons grammaticales ou phonétiques. Par exemple "stoma" peut se présenter sous les formes "stoma", "stomato", "stome", "stomide", "stomien", "stomium", "stomo".

La décomposition du mot peut ne pas être évidente. "Protandre" se coupe-t-il "pro-tandre" ou "prot-andre"? Il faut donc essayer plusieurs décompositions. Toutefois avec l'habitude, on repère facilement les racines les plus courantes : "cyte", "pode", "ptère", ...

Les indications "*" et "¤" désignent respectivement les racines latines et grecques.

Les racines ne sont pas toujours données sous la forme exacte qu'elles avaient en latin ou en grec, mais souvent avec la forme sous laquelle elles sont utilisées. De même le sens actuel peut différer légèrement du sens ancien du mot.




Erstellt: 2012-12

G

Gastéropode (W3)

Frz. "Gastéropode" = "Bauchfüssler" setzt sich zusammen aus griech. "gaster", "gastro-" = dt. "Magen" und "poús", gen. "podós" = dt. "Fuß".

(E?)(L?) http://www.britannica.fr/alpha/G/G.html
GASTÉROPODES

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/gastéropode


(E?)(L?) http://logos.muthos.free.fr/etymologie/G.htm


(E?)(L?) http://logos.muthos.free.fr/etymologie/P.htm


(E?)(L?) http://pagesperso-orange.fr/l.maison/etymo/idxf0.htm


(E?)(L?) http://animaldiversity.ummz.umich.edu/site/accounts/information/Gastropoda.html


Erstellt: 2010-09

Gastérotriches (W3)

Frz. "Gastérotriches" setzt sich zusammen aus griech. "gaster", "gastro-" = dt. "Magen" und griech. "tríchinos" = "aus Haaren bestehend", griech. "thríx" = dt. "Haar".

(E?)(L?) http://www.universalis.fr/encyclopedie/gastrotriches-gasterotriches/

GASTROTRICHES ou GASTÉROTRICHES


Erstellt: 2010-09

Girafe (W3)

Frz. "girafe" (1298), dt. "Giraffe" (13. Jh. "schraffe", 14. Jh. "Geraff", 16. Jh. "Giraff"), geht über altfrz. "giras", ital. "giraffa" zurück auf arab. "zarâfa", "zurafah", "grafah".

(E?)(L?) http://www.animaux-nature.com/girafe.php


(E?)(L?) http://www.bestioles.ca/mammiferes/girafe.html


(E?)(L?) http://vouloirtoujourstoutsavoir.blogspot.com/2010/06/quelques-particularites-de-la-girafe.html

Quelques particularités de la girafe

La girafe ("Giraffa camelopardalis") est une espèce de mammifère ongulé artiodactyle et ruminant, originaire des savanes africaines et répandue du Tchad jusqu'en Afrique du Sud. Le mot girafe vient de l'arabe "zarafah" signifiant "charmante". Les Grecs pensaient que la girafe résultait de l'union du chameau et du "léopard", d'où le nom scientifique de l'espèce "camelopardalis".
...


(E?)(L?) http://www.britannica.fr/alpha/G/G.html


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/girafe


(E?)(L?) http://www.girafes.net/

Girafes et autres histoires animales

Ce site personnel évoque mes recherches sur l’histoire culturelle et symbolique des animaux, principalement africains, dont la girafe, à laquelle j’ai consacré un mémoire universitaire.

Outre des informations personnelles (CV, actualités de mes travaux), ce site présente des informations diverses relatives à mes recherches sur l’histoire des animaux; principalement pendant le Moyen Âge: actualités, colloques, réflexions personnelles.


(E?)(L?) http://bibliotheque-desguine.hauts-de-seine.net/desguine/Expositions/Morceaux-choisis/Image-de-la-girafe?lang=fr

Images de la girafe

La Bibliothèque André-Desguine est essentiellement connue en tant que ressource dans le domaine du texte; cependant, nous nous appliquons également à montrer que la place de l’image est loin d’y être négligeable. C’est ainsi que nous avons été amenés à constater, avec intérêt et amusement, la présence récurrente dans les fonds d’un animal à l’historiographie intrigante: la girafe.

Dès lors, il nous a paru évident, pour ne pas dire indispensable, d’aller au-delà de la simple évocation qui en est proposée dans l’exposition Images de science, pour en faire l’héroïne à part entière de ce dossier connexe.

Il n’est donc question ici ni de biologie, ni d’exhaustivité, mais d’une approche iconographique et iconologique, pour retracer l’histoire de la représentation de la girafe, à la lumière de ses manifestations intermittentes dans les fonds de la bibliothèque. Notre exposé restera donc essentiellement pittoresque, au sens étymologique du terme.
...


(E?)(L?) http://bibliotheque-desguine.hauts-de-seine.net/desguine/Expositions/Morceaux-choisis/Image-de-la-girafe?lang=fr

...
Longtemps, la girafe continue à faire l’objet de descriptions fantaisistes. Quant au mot d’origine grecque, vecteur d’une ambiguïté intrinsèque, il eut une considérable durée de vie : l’édition de 1796 du Dictionnaire de l’Académie française mentionne toujours l’animal à l’article "caméléopard": animal qui a la tête et le cou comme le chameau, et qui est tacheté comme le léopard. On le nomme aussi "Girafe".
...
Plus avant dans le XVIe siècle, nous retrouvons notre héroïne dans l’ouvrage de Pierre Belon, Les Observations de plusieurs singularitez et choses mémorables trouvées en Grèce, Asie, Judée, Egypte, Arabie et autres pays estranges, imprimé à Paris, en 1553. Grand voyageur (bien qu’il ne soit pas allé en Afrique), Belon consacre un chapitre intitulé "De la giraffe que les arabes nomment "Zurnapa", et les Grecs et les Latins "Camelopardalis". On constate l’emploi intentionnel du mot "giraffe" (il convient de noter que Belon a substitué le français au latin comme langue scientifique, dans la droite ligne de l’Ordonnance de Villers-Cotterêts promulguée en 1539). On peut à ce propos remarquer que les auteurs arabes, tout en reprenant la description "patchwork" des grecs (un géographe arabe du XIe siècle en fait même un véritable épitomé du genre animal: la taille d’un chameau, la tête d’un cerf, la peau d’une panthère, les sabots d’une vache et la queue d’un oiseau) ont désigné l’animal sous le nom de "zaraffa", "zarâfah" "charmante" en arabe (curieusement transcrit par Belon), donnée comme étymologiquement à l’origine du substantif italien "giraffa", d’où "girafe".
...


(E?)(L?) http://www.lefigaro.fr/sciences/histoires-de-savoir.php


(E?)(L?) http://www.lefigaro.fr/sciences/2008/03/05/01008-20080305ARTFIG00009-pourquoi-les-girafes-ont-elles-un-si-long-cou-.php
Pourquoi les girafes ont-elles un si long cou ?

(E?)(L?) http://l.maison.pagesperso-orange.fr/etymo/


(E?)(L?) http://pagesperso-orange.fr/l.maison/etymo/idxf0.htm


(E2)(L1) http://www.pourquois.com/animaux/pourquoi-girafes-ont-pique-boeufs-dos.html
Pourquoi les girafes ont-elles des pique-boeufs sur le dos ?

(E2)(L1) http://www.pourquois.com/animaux/pourquoi-girafe-a-taches.html
Pourquoi la girafe a-t-elle des taches ?

(E2)(L1) http://www.pourquois.com/animaux/pourquoi-girafes-ont-long-cou.html
Pourquoi les girafes ont-elles un long cou ?

(E?)(L?) http://www.site-du-jour.com/dossiers/mots-arabes.html
"girafe" ("zarâfa")

(E1)(L1) http://www.chass.utoronto.ca/epc/langueXIX/dg/08_t1-2.htm
Liste des mots d'origine italienne: girafe

(E1)(L1) http://www.chass.utoronto.ca/epc/langueXIX/dg/08_t1-2.htm

mots français d'origine non-latine
22. -- Arabe
...
140. Cf. la forme "orafle", employée par Joinville, qui a été signalée au mot "girafe".


(E1)(L1) http://books.google.com/ngrams/graph?corpus=7&content=Girafe
Abfrage im Google-Corpus mit 15Mio. eingescannter Bücher von 1500 bis heute.

Frz. "Girafe" taucht in der Literatur um das Jahr 1770 auf.

Erstellt: 2011-11

H

I

Insecte (W3)

Frz. "Insecte" geht wie dt. "Insekt" zurück auf lat. "insectum" = wörtlich dt. "eingeschnittenes (Tier)", lat. "insecare" = dt. "einschneiden". Passenderweise wird es auch dt. "Kerbtier" genannt.

(E?)(L?) http://www.seq.qc.ca/mdi/

Organisme à but non lucratif fondé en 1985, la Maison des Insectes inc. oeuvre à démystifier ces bêtes méconnues, mais non moins fascinantes que sont les insectes et à faire connaître leurs rôles écologiques.


(E?)(L?) http://www.seq.qc.ca/mdi/choixFiches.html




J

jurassic-world
Dinosaures

(E?)(L?) http://www.jurassic-world.com/




(E?)(L?) http://www.jurassic-world.com/plan-du-site.html

Plan du site

Menu Principal Articles

Fiches Détaillées Revue de Presse

Découvertes Médias Survivants


Erstellt: 2011-11

K

L

Lanouk (W3)

Am 01.10.2003 erhielt ich folgende Anfrage per E-Mail:
Ich bin auf der Suche nach der Bedeutung des Namens oder Begriffes "Lanouk". Könnte es sich hier um einen Ausdruck von Eskimos handeln?

Leider habe ich in keinem Lexikon - weder im Regel noch auf CD-ROM einen Hinweis auf "Lanouk" finden können. Wie immer bleibt googlen der letzte Ausweg. Google zeigte zwar drei Seiten mit Treffern an. Aber einen Hinweis zur Herkunft oder der Bedeutung von "Lanouk" war nirgends zu finden.
Immerhin konnte ich feststellen, dass "Lanouk" als Tiername vor allem für Pferde und Hunde verwendet wird (vorwiegend auf französischen Sites). Auch einige Chatmitglieder bzw. Teilnehmer von Mailinglisten benutzen diesen Namen als Pseudonym.

le-village
tierische Begriffe

(E?)(L?) http://ecole.le-village.com/Coccinet/Home.htm
Découvrez les racines grecques et latines de mots de biologie animale, un glossaire de biologie moléculaire, végétale et d'écologie, des photos de microscopie électronique et de télécharger des chants et des cris d'animaux.

loup (W3)

Frz. "loup" geht zurück auf lat. "lupus" = dt. "Wolf".

(E?)(L?) http://perso.wanadoo.fr/bernard.langellier/etymologie/loup.htm

...
Les mots du loup

Gaston PHOEBUS, Comte de Foix, 14e siècle : "Pour prendre le loup vivant, on construit deux enceintes circulaires disposées l'une dans l'autre... Sur l'enceinte extérieure on ouvre une porte munie d'un cliquet. Après avoir traîné depuis la forêt et jusqu'aux enclos, des morceaux de viande avariée, on place au centre de l'enceinte intérieure un mouton... Le loup... pénétrera dans l'enceinte extérieure, en fera le tour dans l'espoir d'y trouver une entrée... et poussera la porte..."

Ci-dessous, texte paru dans Orne-Info en décembre 1988

Bibliographie | Dictons, proverbes et définitions
...


M

manchot (W3)

Für frz. "manchot" findet man im Deutschen lediglich dt. "Pinguin", obwohl auf den angegebenen Seiten ausdrücklich darauf hingewiesen wird, dass es sich um unterschiedliche Tierarten handelt. Die Bezeichnung frz. "Manchot" (1502) geht jedenfalls zurück auf lat. "mancus" = frz. "manquer" = dt. "verstümmelt", "verkrüppelt", "unvollständig", was natürlich auf die Flügelstummel zu beziehen ist.

So ist es nicht verwunderlich, dass frz. "Manchot" auch dt. "einarmig", "einhändig", "Einarmige/r" bedeutet.

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/manchot


(E?)(L?) http://www.dico-des-mots.com/definitions/manchot-du-mulot.html

"Manchot du mulot" = "Nul en informatique"


Mit frz. "mulot" wird auch die "Computermaus", frz. "Souris d'ordinateur" bezeichnet. Demnach versteht man unter frz. "Manchot du mulot" also etwa "Beschränkter an der Maus".

Die Bedeutung frz. "Nul en informatique" weist auch auf das Zeichen "o" mit dem ASCII-Wert "0000" hin, das von der Zahl "0", mit dem ASCII-Wert "0048" zu unterscheiden ist. Und das Zeichen "o" mit dem ASCII-Wert "0000" wird auch als "Manchot" bezeichnet.

(E?)(L?) http://www.hourri.fr/

"o" = "Manchot"


(E?)(L1) http://www.manchots.com/
Manchots, gorfous et pingouins.

(E?)(L1) http://www.manchots.com/fr/

Dès leur découverte, les manchots ont toujours intrigué les hommes: c'est un drôle d'oiseau qui se prend pour un poisson dans l'eau et pour un humain sur terre.

De nombreuses autres espèces d'oiseaux ne volent pas (autruches, kiwis, ...) mais elles n'ont pas la popularité et la fascination qu'exercent les manchots.

Cet oiseau au dandinement si caractèristique et au plumage tel un smoking (ventre blanc, dos noir) est reconnaissable par tous.
Mais, ses caractéristiques (espèces, habitat, ...) sont plutôt mal connues du grand public.
Il est souvent confondu et assimilé à un pingouin.
...

Les manchots: Description/Généralités | Description physique | Morphologie | Comportements | Adaptation aquatique | Adaptation au climat | Habitat et colonies | Régime alimentaire | Leurs prédateurs | Reproduction | Œufs et Poussins | Evolution | Les espèces | Manchot royal | Manchot empereur | Manchot papou | Manchot à jugulaire | Gorfou sauteur | Gorfou macaroni | Gorfou des îles Snares | Gorfou huppé | Gorfou de Schlegel | Gorfou des Fjordland | Manchot de Magellan | Manchot de Humboldt | Manchot des Galàpagos | Manchot du Cap | Petit manchot bleu | Manchot à ailerons blancs | Manchot à oeil jaune | Au contact de l'homme | Leur découverte | Exploitation humaine | Risques et protection | Pingouins et Manchots | Etymologie | Identifier les manchots | Pingouins et Manchots Les photos Voir des manchots: Antarctique | îles subantarctiques | Amérique du Sud | Atlantique sud | Afrique | Australie | Nouvelle-Zélande | Contact / Liens: Questions/réponses | L'auteur du site | Votre avis | Bibliographie | Filmographie | Liens


(E1)(L1) http://www.manchots.com/fr/manchots/etymologie.php

...
Pingouin, manchot, gorfou, sphénisque

"Pingouin": Ce mot date de la fin du 16ème siècle. Plusieurs hypothèses coexistent sur l'origine de ce mot: Les premières traces écrites de ce mot divergent également. On cite:

"Manchot": Le mot "manchot" a pour origine latine "mancus" signifiant "manquer".
Buffon appliqua ce terme du fait de l'atrophie de leurs ailes qui ne leur permettent pas de voler.

"Gorfou": Le mot "gorfou" serait un dérivé du mot islandais "Geirfugl" ou danois "Goirfugl" désignant le "Grand Pingouin".

"Sphénisque", "Sphéniscidé", "Sphenisciforme": C'est un terme relativement récent (1815) du grecque "spheniskôs" signifiant "coin" ou "cheville" et faisant référence à la forme de leurs ailes.
...
Etymologie des genres


(E?)(L1) http://www.oiseaux.net/photos/
Le Manchot empereur, oiseau du mois.

marmotte, Murmeltier (W3)

(E1)(L1) http://www.lexilogos.com/etymologie_marmotte.htm

L'étymologie de ce mot présentée par les dictionnaires français me semble particulièrement fumeuse! Le nom apparaît vers le XIIe siècle dans l'aire du franco-provençal. L'hypothèse la plus courante que l'on retrouve dans les dictionnaires, c'est l'onomatopée. La "marmotte", c'est l'animal qui "marmotte", c'est à dire "marmonne", "murmure"... D'autant plus qu'en allemand, l'animal porte le nom de "Murmeltier": c'est, littéralement l'animal (Tier) qui "marmonne", "marmotte" ("murmeln"). Les autres langues ne peuvent nous aider, puisqu'elles ont emprunté ce mot au français : ...


Myopotame (W3)

Frz. "Myopotame" (1823), lat. "myopotamus", (ein Verwandter des Bibers) setzt sich zusammen aus griech. "myo" = "Maus", "Ratte" und griech. "potamós" = "Fluß".

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/myopotame


N

O

oiseaux
Les oiseaux
Glossaire des termes utilisés sur Oiseaux.net

(E?)(L1) http://www.oiseaux.net/


(E?)(L1) http://www.oiseaux.net/photos/

50629 photos d'oiseaux du Monde. (4240 espèces)




P

Papillon
Pavillon (W3)

Der lat. "papilio", "papilionem", führte zu frz. "papillon" (1300) = "Schmetterling" und engl. "pavilion" = dt. "Pavillon" = "ein Zelt mit Flügeln".

Umgangssprachlich wird frz. "Papillon" auch in der Bedeutung dt. "Strafzettel" verwendet.

Im "Journal officiel" vom 18.01.2005 wurde "papillon" auch als französische Bezeichnung für engl. "post-it note" festgelegt.

Im Duden Herkunftswörterbuch findet man den interessanten Hinweis, dass dt. "Pavillon" = "Zelt" gleich zweimal aus dem Französischen übernommen wurde. Zuerst als mhd. "pavelun", "pavelune", "pavilun", "pavilune" im Rahmen des höfischen Epos aus altfrz. "pavillon". Nachdem es danach (mit dem Untergang der höfischen Kultur) in Vergessenheit geriet wurde es um 1600 erneut aus frz. "pavillon" als "Kriegszelt", "Schutzzelt" entlehnt, das dann seit dem 18. Jh. zivilere Formen annahm und und die Bedeutung "Festzelt", "kleines Gartenhaus", "Gartenlaube" erhielt.

In Frankreich nahm frz. "pavillon" die Bedeutungen "Einfamilienhaus", "Ausstellungszelt", "Jagdhütte", "Jagdschlösschen", "Flagge", "Schalltrichter", und als frz. "pavillon (de loreille)" = dt. "Ohrmuschel", an.

(E?)(L?) http://www.bagne-guyane.com/

Le bagne des bagnes
Tout le monde a vu "Papillon" et s'est fait à travers le récit-roman une image du bagne, mais qu'en est-il vraiment ? Quelles en sont les origines et l'histoire et comment cette magnifique Guyane s'est transformée en Terre d'expiation ?
...


(E?)(L?) http://german.alibaba.com/products/butterfly-screw.html

Während man im Deutschen die Bezeichnung "Schmetterlingsschraube" findet findet man im Französischen etwas poetischere Wortbildungen zu frz. "Papillon". Aber alle nehmen Bezug auf die flaternden Flügel des Schmetterlings.


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/papillon


(E?)(L?) http://www.franceterme.culture.gouv.fr/FranceTerme/recherche.html
Journal officiel du 18/01/2005
papillon, n.m.
Domaine: Tous domaines
Définition: Petit papier détachable à bande semi-adhésive.
Note: « Post-it », qui est un nom de marque, ne doit pas être employé.
Équivalent étranger: post-it note (en), stick note (en)

(E?)(L?) http://chateau.goulaine.online.fr/voliere.htm

De merveilleux papillons vivants
La Volière des papillons vivants accueille, du printemps à l'automne, des centaines de papillons volant en liberté au milieu des visiteurs, dans un décor de plantes rares et un écosystème parfaitement protégé.


(E?)(L?) http://www.photospapillons.com/




(E?)(L?) http://www.proserpine.org/papillons.php

Les papillons du Jardin
Plus de la moitié des espèces diurnes françaises sur un hectare !

Avec l'Hespérie du carthame (Pyrgus carthami) observée en 2010, le cap des 136 espèces de Rhopalocères vues au jardin depuis 1999 est atteint !




(E?)(L?) http://www.sex-lexis.com/P
Frz. "papillon d'amour" ist eine Umschreibung für Läuse (in den Schamhaaren).

(E1)(L1) http://ngrams.googlelabs.com/graph?corpus=7&content=Papillon
Abfrage im Google-Corpus mit 15Mio. eingescannter Bücher von 1500 bis heute.

Frz. "Papillon" taucht in der Literatur um das Jahr 1680 auf.

Erstellt: 2011-06

papillonnage (W3)

Frz. "papillonage" (1742) bezeichnet das "Hin- und Herbewegen wie ein Schmetterling". Im Jahr 1761 findet man frz. "papillonnage" = frz. "action de passer d'une chose ou d'une personne à une autre, d'un sujet à un autre, sans fixer son intérêt".

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/papillonnage


(E1)(L1) http://ngrams.googlelabs.com/graph?corpus=7&content=papillonnage
Abfrage im Google-Corpus mit 15Mio. eingescannter Bücher von 1500 bis heute.

Frz. "papillonnage" taucht in der Literatur um das Jahr 1780 auf.

Erstellt: 2011-06

papillonnant (W3)

Frz. "papillonnant" (1793" entspricht frz. "qui passe rapidement d'une personne à une autre".

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/papillonnant


(E1)(L1) http://ngrams.googlelabs.com/graph?corpus=7&content=papillonnant
Abfrage im Google-Corpus mit 15Mio. eingescannter Bücher von 1500 bis heute.

Frz. "papillonnant" taucht in der Literatur um das Jahr 1800 auf.

Erstellt: 2011-06

papillonnement (W3)

Frz. "papillonnement" (1843" bezeichnet das "Wechseln von einem Thema zum anderen". Bei "A. Daudet, Rois en exil, p.285" (1879) findet man es auch in der Bedeutung "Schlagen", "Klopfen", "Herzklopfen". Man vergleiche dt. "Herzflattern".

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/papillonnement


(E1)(L1) http://ngrams.googlelabs.com/graph?corpus=7&content=papillonnement
Abfrage im Google-Corpus mit 15Mio. eingescannter Bücher von 1500 bis heute.

Frz. "papillonnement" taucht in der Literatur um das Jahr 1860 auf.

Erstellt: 2011-06

papillonner
papillonné (W3)

Frz. "papillonner" (1685) entspricht etwa dt. "flatterhaft sein", "unbeständig sein". 1608 findet man es mit der Bedeutung frz. "aller d'une personne à une autre sans se fixer". Später kann man auch von einem Thema zu einem anderen wechseln wie ein Schmetterling.

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/papillonner


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/papillonné


(E?)(L?) http://www.termisti.refer.org/fxamf.htm

papillonner - papilloter


(E?)(L?) http://termiumplus.gc.ca/tpv2guides/guides/rdp/index-fra.html?lang=fra&lettr=indx_catlog_p&page=../preposition




(E1)(L1) http://ngrams.googlelabs.com/graph?corpus=7&content=papillonner
Abfrage im Google-Corpus mit 15Mio. eingescannter Bücher von 1500 bis heute.

Frz. "papillonner" taucht in der Literatur um das Jahr 1790 auf.

Erstellt: 2011-06

Papillonnette (W3)

Frz. "Papillonnette" (1890?) ist die Bezeichnung für ein dt. "Schmetterlingsnetz", "Käscher".

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/papillonnette


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/definition/papillonnette


(E1)(L1) http://ngrams.googlelabs.com/graph?corpus=7&content=papillonnette
Abfrage im Google-Corpus mit 15Mio. eingescannter Bücher von 1500 bis heute.

Frz. "papillonnette" taucht in der Literatur nicht signifikant auf.

Erstellt: 2011-06

Papillonneur (W3)

Ein frz. "papillonneur" (1836) ist jemand der dt. "flatterhaft, unstet, unbeständig" ist wie ein Schmetterling. Bei "Babylon" findet man die Übersetzung engl. "butterfly swimmer", bzw. frz. "nageur spécialiste du papillon". Der dt. "Schmetterlingsschwimmer" scheint wohl auch die aktuelle Bedeutung zu sein. Frz. "Papillonneur" scheint aber jemanden zu bezeichnen, der Stoffe, Leder, Plastikplanen und anderes zuschneidet, um daraus das gewünschte Endprodukt zu fertigen, wie etwa Kleider, Sättel, Zelte, Luftmatratzen, Fallschirme usw. In Kanada hat "papillonneur" auch die Bedeutung engl. "browser", vielleicht, weil man damit im Internet herumflattern kann.

(E?)(L?) http://translation.babylon.com/french/to-english/papillonneur/


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/papillonneur


(E?)(L?) http://www.cv.com/fiches-metiers/industries-materiaux-souples-textile-habillement-cuir-rome-461/ROME-46115/PAPILLONNEUR.html

Définition de l'emploi/métier:
Effectue, manuellement ou à l'aide d'une machine, les opérations de placement-traçage et de découpe des pièces entrant dans la composition d'un produit à base de matériaux souples (vêtements, chaussures, gants, articles de maroquinerie, de sellerie, d'ameublement, tentes, bâches, parachutes, bateaux pneumatiques...), en veillant à minimiser les pertes de matières.
...


(E?)(L?) http://www.diction-naire.com/definition/papillonneur.html

"papillonneur", "papillonneuse" (nom commun)


(E?)(L?) http://www.larousse.com/de/worterbucher/franzosisch/papillonneur/57781


(E?)(L?) http://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/papillonneur


(E1)(L1) http://ngrams.googlelabs.com/graph?corpus=7&content=papillonneur
Abfrage im Google-Corpus mit 15Mio. eingescannter Bücher von 1500 bis heute.

Frz. "papillonneur" taucht in der Literatur nicht signifikant auf.

Erstellt: 2011-06

Petit Papillon - Rose

(E6)(L1) http://www.rosefile.com/RosePages/Galleries.html


(E?)(L?) http://www.schmid-gartenpflanzen.de/rosen/sorten/rose.php/Rosen%20von%20Weihrauch/Petit%20Papillon/


(E?)(L?) http://www.stauden-und-rosen.de/index.php?seite=rosen&id=98


(E?)(L?) http://www.welt-der-rosen.de/duftrosen/pq_duftrosen.htm


Erstellt: 2011-06

ptérastéridés (W3)

Frz. "ptérastéridés" setzt sich zusammen aus griech. "pterón" = dt. "Flügel", lat., griech. "aster" = dt. "Stern" und dem Suffix "-id-" von griech. "-oiedes-" = "ähnlich".

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/ptérastéridés


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/definition/ptérastéridés


Erstellt: 2010-09

Q

R

Rapace, rapid, rapide, rapine, rapiñar, rapiña, rapinare, rapina, rapinoso, rapt, raptar, raptus, rapturous (W2)

Der frz. "Rapace" (1310) = "Raubvogel", "Greifvogel" hat eine grosse Verwandtschaft. Der Wortteil "rap" findet sich in vielen europäischen Wörtern. So z.B. im dt. "rapid", frz. "rapide" = "schnell".

Zu Grunde liegt lat. "rapax", "rapacis" = dt. "reißend", "unaufhaltsam", "raubgierig", "räuberisch".

Auch frz. "rapine" = "Plünderung", "Raub", "Diebstahl" und entsprechend span. "rapiñar" = "rauben", span. "rapiña" = "Raub" und span. "ave de rapiña" = "Raubvogel" findet man hier. Ebenso gehört hierher ital. "rapinare" = "rauben", ital. "rapina" = "Raub", "Raubüberfall" und "uccello di rapina" = "Raubvogel".

Aber auch ital. "rapinoso" = "rasch", "schnell" und "hinreißend", "überwältigend" findet man.

Weiterhin taucht es auf in frz. "rapt" = "Entführung", in span. "raptar" = "entführen", "rauben" und ital. "raptus" = "Wutanfall".

Auch im Deutschen findet man den "Raptus" für "plötzlicher Zorn", "Verrücktheit", "plötzlicher Wutanfall" und in der Rechtssprache als "Raub", "Entführung".

Und das engl. "rapturous" = "begeistert" findet man in der deutschen Übersetzung "hingerissen sein" = "begeistert sein".

Alle lassen sich zurückführen auf lat. "rapidus" = "schnell", "ungestüm", "(fort)reißend", lat. "raptus" = "Fortreißen", "Zuckung" und weiter auf lat. "rapere" = "fortreißen".

Im Raubvogel finden sich nun beide Wortentwicklungen vereinigt. Als "schnelles" herabstürzen z.B. auf eine Maus und im nachfolgenden "Reissen".

(E?)(L?) http://agora.qc.ca/dossiers/Rapace


(E?)(L?) http://bernard.langellier.pagesperso-orange.fr/etymologie/rapaces.htm

...
L'étymologie des noms d'oiseaux (et particulièrement de ceux des "Rapaces") est riche de renseignements sur les conceptions de nos ancêtres (qui ont nommé les oiseaux).

Les "rapaces" diurnes explorent chaque ferme du regard, ils inspectent la basse-cour. Qu'une proie apparaisse et à l'instant l'oiseau de "rapine" s'abat d'une aile sifflante, plus "rapide" qu'un plomb qui tombe. Le "rapt" de la poularde est fait sous les yeux mêmes du fermier." FABRE (J.H.), 1890. - Zoologie et Botanique, enseignement secondaire des J.Filles. Delagrave.pp.116-117

Le Grec ancien confirme le rapprochement entre le "rapt" et le "rapace". étymologie des noms des rapaces.
...


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/rapace


(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/rapacement


(E?)(L?) http://www.lesitelaplume.com/milan.html
L'oiseau où que c'est marqué dessus. - Où l'on salue l'altruisme d'un rapace à l'égard des ornithologues en herbe.

(E?)(L?) http://dp.mariottini.free.fr/carnets/dubai/rapaces/photos-fauconnerie.htm
RAPACES ET FAUCONNERIE EN PHOTO

(E?)(L?) http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/definition/rapace/61989
rapace

(E?)(L?) http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/definition/rapacité/61990
rapacité

(E?)(L?) http://www.medieval-moyen-age.net/article-612172.html
Les Faucons du Moyen-age (22/07/2005 publié dans : Nos promenades )
Voici encore quelques belles images de notre fête médiévale à Montbéliard. Un magnifique spectacle avec les fauconniers qui présentaient de superbes oiseaux (dont de merveilleux faucons, le rapace ...

(E?)(L?) http://www.tatoufaux.com/?Les-rapaces-enlevent-les-enfants
Les rapaces enlèvent les enfants - Des oiseaux qui pourtant nous ravissent !

(E?)(L?) http://encyclopedie.uchicago.edu/node/175


(E?)(L?) http://artfl.uchicago.edu/cgi-bin/philologic31/getobject.pl?c.102:325.encyclopedie1108
RAPACE, NA, [Grammar; Grammaire; Gramm.]

(E?)(L?) http://artfl.uchicago.edu/cgi-bin/philologic31/getobject.pl?c.102:325:1.encyclopedie1108
Rapace, d'Holbach5, [Metallurgy; Métallurgie; Metallurgie.]

(E?)(L?) http://thesaurus.unice.fr/recMot/indexMot.html

LEMME DEPARTEMENT(S)


(E?)(L?) http://perso.wanadoo.fr/bernard.langellier/etymologie/rapaces.htm
Erstellt: 2010-12

ruche
Rüsche (W3)

(E1)(L1) http://www1.ku-eichstaett.de/SLF/EngluVglSW/MEWD.pdf
(Siehe Eintrag im Teil "Grödnisch" unter "ruscon" = "alter, knorriger Baum".)

Das frz. "ruche" = "Bienenkorb", "Bienenstock" geht zurück auf lat. "rusca", "Rinde" (der Eiche), die (von den Kelten?) zur Herstellung von Bienenkörben benutzt wurde.
Und da eine bestimmte Art von Stoffverzierungen an einem Kleid oder an Blusen dem Bienenkorb ähnlich sah, nannte man auch das "gefaltete Band" frz. "ruche" - und daraus wurde dt. "Rüsche".

Und so kam es, dass viele Frauen - sprachlisch gesehen - "Eichenrinde" am Hals und um die Arme trugen bzw. tragen.

S

scarlet
Insectes

(E?)(L?) http://home.scarlet.be/entomart/


(E?)(L?) http://home.scarlet.be/entomart/tablevisuordres.html


(E?)(L?) http://home.scarlet.be/entomart/table.html

Table des illustrations disponibles:
Dernière mise à jour le: (mois-jour-année) 04/01/2011 12:46:20

| Abax ater (=parallelepipedus - Féronie noire) | Acidia cognata. | Acinopus picipes (Acinope à pattes brunes) | Acrididae sp. | Acrididae sp. (variété) | Acrididae sp. (autre sp.) | Acrididae sp. (autre sp.) | Adalia bipunctata (Coccinelle à deux points) | Adalia bipunctata (var. noire) | Adalia bipunctata (couple) | Adalia bipunctata et Harmonia axyridis | Adalia decempunctata (variante) | Adelphocoris lineolatus | Aeshna cyanea (Aeschne bleue) | Agapeta hamana =Euxanthia (Euxanthie du Chardon) | Agelastica alni | Aglais urticae (Petite tortue) | Agonopterix arenella | Agrotis exclamationis (Double tache) | Agrotis sp. | Aletia albipuncta (=Mythimna) | Aletia comma | Aletia ferrago (Noctuelle lithargyrée) | Aletia ferrago (Noctuelle lithargyrée - mâle) | Altica oleracea (Altise commune - des oléagineux ou du Colza) | Alucita hexadactyla (Ornéode du Chèvrefeuille) | Amara aenea | Amara sp. | Ameles decolor | Ammophila sabulosa (Ammophile des sables) | Amphimallon solstitialis (Rhizotrogus solstitiale) (Hanneton de la Saint-Jean) | Amphimallon solstitialis (Hanneton de la Saint-Jean - tête) | Amphimallon solstitialis (Rhizotrogus solstitiale) (Hanneton de la Saint-Jean: larve) | Ancylolomia disparalis | Andrena fulva | Angerona prunaria (Phalène du prunier) | Angerona prunaria (Phalène du prunier - brune) | Anobium punctatum (=striatum =domesticum) (Vrillette commune) | Anomoia purmunda (Phagocarpus) | Antaxius pedestris (Antaxie marbrée) | Anthocomus bipunctatus | Anthomyia pluvialis (Anthomyie pluviale) | Anthrenus pimpinellae | Anthrenus verbasci (Anthrène du Bouillon-blanc) | Apamea lithoxylaea (Doucette) | Apamea monoglypha (Noctuelle radicée) | Aphantopus hyperantus (Tristan) | Aphodiidae sp. - genre Ammoecius | Aphodius prodromus | Aphodius rufipes | Aphomia sociella - femelle | Aphomia sociella (femelle) | Aphrophora alni (Cigale écumeuse) | Aphthona coerulea (Altise bleue) | Apion (Rhopalapion) longirostre | Apion miniatum | Apis mellifera/mellifica (Abeille mellifère/domestique) | Aplocera plagiata (Triple raie) | Apoda limacodes (Tortue) | Apoderus coryli (Apodère du noisetier) | Araschnia levana (Carte géographique) | Archips podana (Tordeuse de l'Osier) | Arge cyanocrocea | Argyresthia trifasciata | Argyrotaenia ljungiana | Arhopalus ferus =tristis (femelle) | Aricia agestis (Collier de corail) | Athous haemorrhoidalis | Autographa gamma (Lambda) | Autographa gamma (Lambda - profil) | Axinotarsus pulicarius | Axylia putris (Noctuelle putride) | Azuritis reducta (Sylvain azuré) | Azuritis reducta (revers) | Bembidion sp. | Beosus maritimus | Bibio hortulanus | Bibio marci (Mouche de la Saint-Marc - femelle) | Bibio marci (Mouche de la Saint-Marc - mâle) | Bibio marci (Mouche de la Saint-Marc - couple) | Boarmia roboraria (Hypomecis) (Boarmie du chêne) | Bombus lapidarius (Melanobombus) (Bourdon des pierres) | Bombus pascuorum (Thoracobombus) (Bourdon des champs) | Bombus terrestris (Bourdon terrestre) | Bombylius major (Bombyle bichon - Grand Bombyle) | Boyeria irene (Aeschne paisible) | Brachyleptura fulva (Leptura) (Lepture fauve) | Bruchidae sp. (Bruches sur Genêt) | Bruchus pisorum (Bruche) | Byturus tomentosus | Cabera exanthemata (Cabère pustulée) | Cabera pusaria (Cabère virginale) | Calliphora vicina (Mouche bleue) | Calliptamus italicus (Criquet italien) | Calophasia lunula (Calophasie d'Hufnagel) | Calvia decemguttata (Coccinelle à dix points) | Calvia quatuordecimguttata | Campaea margaritata (Céladon) | Campaea margaritata (var.) (Céladon) | Camptogramma bilineata (Brocatelle d'or - Laurentie à deux bandes) | Camptogramma bilineata (mâle) (Brocatelle d'or - Laurentie à deux bandes) | Camptogramma bilineata (femelle) (Brocatelle d'or - Laurentie à deux bandes) | Cantharis fusca (Cantharide commune/Moine) | Cantharis fusca (Cantharide commune/Moine) | Cantharis livida (Téléphore livide) | Cantharis obscura (Téléphore obscur) | Carpocoris mediterraneus (Pentatome méridional - mâle) | Carpocoris mediterraneusf (femelles) | Cassida viridis (Casside de la menthe) | Catocala conjuncta (Inséparable) | Catocala elocata (Déplacée - grande Catocala) | Cercopis vulnerata (Cercope sanguin) | Chenille 1 (Lasiocampa quercus) | Chenille sp. 3 | Chenille sp. 4 | Chenille sp. 5 (sur Trifolium - Lacanobia oleracea ?) | Chenille 6 (Lasiocampa quercus - en décembre - Genêts) | Chenille sp. 7 (fin décembre - Gramineae) | Chenille sp. 7 (détails) | Chiasmia clathrata (Semiothisa) | Chiasmia clathrata (Géomètre à barreaux) | Chironomus plumosus (Chironome plumeux A) | Chironomus plumosus (Chironome plumeux B) | Chloroclysta truncata (Cidarie roussâtre) | Chloroclystis rectangulata (Eupithécie rectangulaire) | Chloroclystis v-ata (Eupithécie couronnée) | Chloromyia speciosa | Chlorophorus varius (Chlorophore soufré) | Choristoneura hebenstreitella | Chorthippus albomarginatus (Criquet marginé) | Chorthippus biguttulus (Criquet mélodieux - mâle) | Chorthippus biguttulus (Criquet mélodieux - var.) | Chorthippus brunneus A (Criquet duettiste) | Chorthippus brunneus B (Criquet duettiste) | Chorthippus vagans (Criquet des Pins) | Chrysolina herbacea (Chrysomèle de la Menthe) | Chrysolina oricalcia (Chrysomèle couleur de laiton) | Chrysopa perla (Chrysope des Eglanters - Lion des pucerons) | Chrysoperla carnea | Chrysoperla carnea (Couleur fin d'hiver) | Chrysopilus splendidus | Chrysoteuchia culmella - Crambus lathoniellus (Crambus des jardins) | Cidaria fulvata (Cidarie fauve) | Cilix glaucata (Petite épine) | Clytra atraphaxidis (Clytre de l'arroche) | Clytus arietis | Coccinella septempunctata (Coccinelle à sept points) | Coccinella septempunctata (Coccinelle à sept points - hiver) | Coccinella septempunctata (Coccinelle à sept points - duo) | Coccinella septempunctata (larve et nymphes) | Coccinella septempunctata (Etapes - Coccinelle à sept points) | Coccinella septempunctata (Etapes suite - Coccinelle à sept points) | Coccinelle 1 sp. - Adalia decemguttata/decempunctata(?) | Coenagrion puella (Agrion jouvencelle) | Colias crocea (Souci) | Colletes sp. (cunicularius?) | Colletes sp. (cunicularius?) | Colymbetes fuscus | Colymbetes fuscus (tête) | Conocephalus discolor (Conocéphale bigarré) | Larves du genre Conocephalus discolor (Conocéphale bigarré - stade larvaire) | Coptocephalas copolina | Coreus marginatus (Corée marginée) | Coreus marginatus B (B été) | Corizus hyoscyami (Punaise de la jusquiame) | Coroebus florentinus (Coroèbe florentin) | Cossus cossus (Gâte-bois) | Cossus cossus (tête) | Cossus Cossus (Camouflage) | Cossus cossus (Lasiocampa quercus - Cossus cossus) | Crambus perlella perlella | Crambus perlella perlella (var.) | Crepidodera aurea (Altise dorée) | Cryptocephalus nitidus (Cryptocéphale brillant) | Cryptocephalus sp. 01 | Cryptocephalus sp. 02 (fulvus?) | Curculio elephas (Balanin éléphant) | Cyphostethus tristriatus | Cynips sp. (Galle du Cade) | Cynips sp. (Galle du Chêne) | Dasysyrphus albostriatus | Depressaria sp. | Deraeocoris flavilinea | Deraeocoris flavilinea | Deraeocoris olivaceus | Deraeocoris ruber | Deraeocoris ruber (dernière mue) | Deraeocoris ruber (var. commune) | Diaphora mendica (Ecaille mendiante - femelle) | Didymaeformia didyma (Mélitée orangée revers) | Didymaeformia didyma (Mélitée orangée) | Dioryctria splendidella | Diphyus quadripunctarius | Diplolepis rosae (Cynips des bédégars-Galle du Rosier) | Dolichovespula media | Drepana binaria (Hameçon =Watsonalla) | Drepana binaria (Hameçon =Watsonalla) | Ecliptopera capitata (Mélanippe de l'Alchémille) | Ectemnius cavifrons | Ectobius pallidus | Ectropis bistortata =crepuscularia (Boarmie bi-ondulée) | Eilema complana (Lithosie aplatie) | Elateridae sp. (Taupin) | Emmelia trabealis (Arlequinette jaune) | Empis stercorea | Empis tessellata | Enarmonia formosana | Endotricha flammealis 1 | Endotricha flammealis 2 | Endrosis sarcitrella (Teigne de la colle) | Ephemeroptera sp. | Ephippiger ephippiger (Ephippigère des vignes - femelle) | Ephippiger ephippiger (mâle) | Epiblema uddmanniana | Epiphragma ocellare | Epirrhoe alternata (Mélanippe de l'Alchémille) | Epistrophe eligans (=bifasciatus) | Episyrphus balteatus | Erannis defoliaria (Hibernie défeuillante) | Ergates faber (Ergate ouvrier ou forgeron - mâle) | Eriocrania subpurpurella | Eristalinus sepulchralis (Eristale sépulcrale) | Eristalis arbustorum (Eristale des arbustes - mâle) | Eristalis arbustorum (Eristale des arbustes - var.) | Eristalis pertinax (Eristale opiniâtre) | Eristalis tenax (Eristale gluante - Mouche pourceau) | Eristalis pertinax A (Eristale opiniâtre) | Eristalis tenax B (Eristale gluante - Mouche pourceau) | Eudonia lacustrata | Euleia heracleii (Tephridae) (Mouche du céleri) | Eulithis mellinata (Cidarie marbrée) | Eulithis prunata (Cidarie du prunier) | Eupeodes corollae (Syrphe des corolles) | Eupholidoptera chabrieri (femelle) | Eupholidoptera chabrieri (Decticelle splendide - mâle) | Eupithecia sp. (forme claire) | Euplagia quadripunctaria (Ecaille chinée) | Eupsilia transversa (Satellite) | Eurydema oleraceum (Punaise du chou) | Eurydema oleraceum (larve) | Eurrhypara hortulata (Pyrale de l'ortie) | Exechia concinna A | Exechia concinna B | Exochomus quadripustulatus | Exochomus quadripustulatus (2) | Exoprosopa jacchus (Bombyle chamarré) | Forficula auricularia (Forficule - Perce-oreilles) | Fulgoroidea sp. | Galle sur érable par un acarien (Aceria macrorhyncha macrorhyncha - non répertorié dans les pages Ordres) | Gasteruption jaculator | Geometra papilionaria (Grande nayade - naïade) | Geotrupes stercorarius (Bousier) | Glischrochilus hortensis | Gonocerus acuteangulatus | Gonocerus acuteangulatus | Gonocerus acuteangulatus (2) | Graphocephala fennahi | Graphomya maculata (Graphomyie tachée forme 1) | Graphopsocus cruciatus (Pou des arbres) | Graphosoma italicum (Scutellère rayée - Punaise Arlequin) | Graphosoma italicum (Scutellère rayée - Punaise Arlequin - couple) | Gryllomorpha dalmatina (Grillon des bastides) | Gymnoscelis rufifasciata | Habrosyne pyritoides (Agate) | Haematopota crassicornis (Taon) | Halyzia sedecimguttata (Coccinelle à seize macules) | Harmonia axyridis | Harmonia axyridis (asiatique importée) | Harmonia axyridis (variété) | Harmonia axyridis | Harmonia axyridis (fin novembre - asiatique importée) | Harmonia axyridis (probablement) | Harmonia axyridis (forme 01) | Harmonia axyridis (forme 01B) | Harmonia axyridis (forme 01C) | Harmonia axyridis (forme 02) | Harmonia axyridis (forme 03B) | Harmonia quadripunctata | Harmonia quadripunctata | Harmonia quadripunctata (duo) | Harpalus affinis =aeneus | Harpalus rufipes (=Ophonus) | Heliothis viriplaca (Noctuelle de la Cardère) | Helophilus pendulus (Hélophile suspendu) | Helophorus aquaticus | Hemerobius sp. 01 | Hemistola chrysoprasaria (Phalène printanière) | Hemithea aestivaria (Phalène sillonnée) | Herminia tarsipennalis (Herminie de la vigne-blanche) | Hesperia comma (Comma - mâle) | Hesperophanes sericeus (femelle) | Hesperophanes sericeus (tête - femelle) | Heterogaster urticae (Punaise des Orties) | Himacerus apterus A | Himacerus apterus B | Hipparchia fagi (Sylvandre) | Hipparchia statilinus sylvicola (Faune - mâle) | Hippodamia variegata (Coccinelle des friches) | Holcostethus vernalis | Hoplismenus bispinatorius | Hylecoetus dermestoides (Lymexylon dermeste) | Hylobius abietis (Hylobe ou Hylobie du pin) | Hypena proboscidalis (Noctuelle à museau) | Hypena rostralis (Toupet) | Hypsopygia costalis (Pyrale du fourrage) | Ichneumon suspiciosus | Idaea aversata (Impolie) | Idaea aversata (Impolie - var. sans bande foncée) | Idaea biselata (Truie) | Idaea ochrata (Phalène ocreuse) | Idaea seriata 01 (Phalène) | Idaea seriata 02 (Phalène) | Idiocerus sp. | Ipimorpha subtusa (Noctuelle soumise) | Ischnura elegans (Agrion élégant) | Ischnura elegans (Agrion élégant - var.) | Issoria lathonia (Petit nacré - femelle) | Korscheltellus lupulinus (Louvette) | Lacanobia oleracea (Noctuelle des potagers) | Lagria atripes/hirta | Lagria atripes/hirta | Lagria atripes/hirta | Lagria atripes/hirta | Laphria sp. (repas) | Lasiocampa quercus (Minime à bande jaune) | Lasiocampa quercus (Lasiocampa quercus - Cossus cossus) | Lasiocampa quercus (Minime à bande jaune - Bombyx du Chêne) | Lasiocampa quercus (Minime à bande jaune - Bombyx du Chêne) | Ledra aurita (Grand diable) | Ledra aurita (Grand diable) | Ledra aurita (Grand diable) | Ledra aurita (Grand diable - larve) | Leptophyes punctatissima (Sauterelle ou Leptophye ponctuée - mâle) | Leptophyes punctatissima (Sauterelle ou Leptophye ponctuée à sa "toilette" - mâle) | Leptophyes punctatissima (Sauterelle ou Leptophye ponctuée - femelle) | Leptopterna dolabrata | Leptura melanura (Stenurella) | Leptura rubra (Corymbia) (Lepture rouge - femelle) | Leptynia hispanica (Leptynie hispanique) | Leptynia hispanica (Camouflage) | Ligdia adustata (Phalène du fusain) | Limnephilus sp. | Limonia nubeculosa A | Limonia nubeculosa B (Limonie nébuleuse) | Limoniidae sp. | Liocoris tripustulatus | Liophloeus tessulatus | Lissonota sp. (biguttata - fundata) | Loboptera decipiens (Loboptère fuyant) | Lochmaea crataegi (Galérucelle de l'aubépine) | Lomaspilis marginata (Marginée) | Lozotaeniodes formosanus | Lucanus cervus (Biche) | Lucilia caesar (Mouche verte) | Luperus longicornis (mâle) | Lycaena phlaeas (Cuivré commun - mâle) | Lygaeus equestris | Lygephila pastinum (Ophiuse de l'Astragale) | Lygus pabulinus | Lygus pratensis | Lygus pratensis | Lymantria dispar (Bombyx disparate - mâle) | Lymantria dispar (Antennes) | Macdunnoughia confusa (Confuse) | Machimus maximus | Macroglossum stellatarum (Moro-sphinx) | Malachius bipustulatus (Malachie à deux points) | Mamestra brassicae (Noctuelle du Chou - Chrysalides) | Mamestra brassicae (Noctuelle du Chou) | Mamestra brassicae (Noctuelle du Chou) | Maniola jurtina (Erebia) (Myrtil - ouvert) | Maniola jurtina (Erebia) (Myrtil) | Mantis religiosa (Mante religieuse - verte) | Mantis religiosa (var. brune) | Meconema thalassinum =varium (Méconème varié ou tambourinaire - Sauterelle du Chêne) | Melanostoma scalare (femelle) | Melanostoma scalare (mâle) | Melanthia procellata (Mélanthie pie) | Mellicta athalia (Mélitée des mélampyres) | Merodon equestris A | Merodon equestris B (variantes) | Merodon equestris C (variante) | Mesembrina meridiana (Mésembrine de midi) | Mesoligia literosa | Micromus variegatus (Hémérobe varié) | Micromus variegatus (/angulatus) | Microlépidoptère sp. 03 | Microlépidoptère sp. 04 | Microlépidoptère sp. 05 | Microlépidoptère sp. 07 | Microlépidoptère sp. 08 | Microlépidoptère sp. 10 | Micropeza corrigiolata (Micropèze à bandes) | Micropteryx calthella A | Micropteryx calthella B | Miridae sp.(B) 02 | Miridius quadrivirgatus | Mogoplistes brunneus (Grillon écailleux) | Myathropa florea (Eristale des fleurs) | Mylabris quadripunctata (Mylabre à quatre points) | Mylabris variabilis (Mylabre inconstant) | Myrmeleonidae sp. | Mythimna albipuncta =Aletia (Noctuelle) | Mythimna sp. (impura ?) =Aletia (Noctuelle impure ?) | Nabis rugosus (Nabis des graminées) | Nebria brevicollis | Nemophora degeerela (Adela) (Coquille d'or) | Nephrotoma appendiculata | Nephrotoma appendiculata (femelle) | Nephrotoma quadrifaria (Néphrotome commun) | Noctua comes (Hulotte) | Noctua comes (Chenille) | Noctua pronuba (Hibou) | Noctua pronuba (Hibou) | Notonecta maculata (Notonecte maculée) | Nomada armata | Nomada fulvicornis (Abeille-coucou) | Nomada lathburiana (Abeille-coucou) | Notiophilus rufipes | Notiophilus sp. | Notocelia trimaculana | Ochlodes faunus (Sylvaine) | Odice jucunda | Oedaleus decorus (Oedipode soufrée) | Oedemera nobilis (mâle) | Oedemera virescens | Oedemera sp. (femelle) | Oedipoda caerulescens (Criquet à ailes bleues) | Oedipoda germanica (Criquet à ailes rouges) | Oegoconia caradjai ? | Oegoconia caradjai ? | Oenopia conglobata | Oligia fasciuncula (Noctuelle de la Canche) | Oligia latruncula | Omphaloscelis lunosa (Omphaloscélis à lunule) | Omphaloscelis lunosa (Omphaloscélis à lunule) | Oncocera semirubella (Phycide incarnat) | Onthophagus coenobita | Operophtera brumata (Phalène brumeuse - Cheimatobie hiémale) | Operophtera brumata (Phalène brumeuse - Cheimatobie hiémale) | Ophion luteus (Ophion jaune-brun) | Ophion luteus | Ophion ventricosus | Opisthograptis luteolata (Citronnelle rouillée) | Orgyia antiqua (Etoilée) | Orthetrum cancellatum | Osmia bicolor | Osmia cornuta (mâle) | Osmia cornuta (femelle) | Ostrinia nubilalis | Ostrinia nubilalis | Otiorhynchus sp. | Otiorhynchus sp. | Otiorhynchus sp. | Oulema gallaeciana (Léma galicienne - Léma du Lichen | Oulema melanopus (Léma à pieds noirs) | Oulema melanopus (Léma à pieds noirs - couple) | Ourapteryx sambucaria (Phalène du Sureau) | Paederus littoralis | Palomena prasina (Punaise verte) | Palomena prasina (Punaise verte - teinte) | Palomena prasina (Punaise verte - larve) | Palomena prasina (Punaise verte - larve) | Palomena prasina A (A) | Palomena prasina B (B) | Palomena prasina (Punaise verte - tenue d'hiver) | Palomena prasina (Punaise verte - couple) | Panorpa germanica Panorpe germanique (Mouche scorpion - femelle) | Panorpa germanica Panorpe germanique (Mouche scorpion - mâle) | Pararge aegeria (Tircis) | Pararge aegeria (Tircis - ailes fermées) | Pentatomidae sp. | Pentatomidae sp. (larves) | Peribatodes rhomboidaria (Boarmie rhomboïdale) | Peribatodes rhomboidaria (Boarmie rhomboïdale - var.) | Perizoma alchemillata (Mélanippe coupée) | Phaneroptera nana (Phanéroptère méridional - femelle) | Phlyctaenia coronata (Pyrale du Sureau) | Phragmatobia fuliginosa (Ecaille cramoisie - chenille) | Philaenus spumarius (Cicadelle écumeuse) | Phlogophora meticulosa (1 Craintive - Méticuleuse) | Phlogophora meticulosa (2 Craintive - Méticuleuse) | Phragmatobia fuliginosa (Ecaille cramoisie) | Phyllobius urticae | Phylloderma suberifolia f. virescens (Feuille morte du chêne-liège) | Phymatodes testaceus | Pieris brassicae (Piéride du Chou - mâle - 1G) | Pieris napi (Piéride du Navet) | Pieris napi (Piéride du Navet - couple) | Pieris rapae (Piéride de la Rave) | Pieris rapae (Piéride de la Rave - mâle) | Piezodorus lituratus (Punaise des Genêts) | Piezodorus lituratus (rouge) | Piezodorus lituratus (fin d'hiver) | Piezodorus lituratus - ponte A (Punaise des genêts) | Piezodorus lituratus - ponte B (Punaise des genêts) | Piezodorus lituratus - mue 01 (Punaise des genêts) | Piezodorus lituratus - mue 02 (Punaise des genêts) | Piezodorus lituratus - mue 03 (Punaise des genêts) | Piezodorus lituratus - mue 04 (Punaise des genêts) | Piezodorus lituratus - mue 05 (Punaise des genêts) | Plagiodera versicolora (Plagiodère versicolore) | Platycleis grisea (Decticelle grisâtre - mâle) | Platynaspis luteorubra | Pleuroptya ruralis (Pyrale du Houblon) | Pleuroptya ruralis B (Pyrale du Houblon) | Poecilobothrus nobilitatus | Polistes dominulus (gallicus) (Poliste gaulois) | Polistes sp. (flottant) | Pollenia sp. | Polydrusus sericeus =formosus (splendidus) | Polydrusus sp. (prasina) | Polygonia c-album (Robert-le-diable) | Polyommatus bellargus (Argus bleu céleste) | Polyommatus coridon (Bleu nacré + var.) | Propylea quatuordecimpunctata | Propylea quatuordecimpunctata A | Propylea quatuordecimpunctata B | Protodeltote pygarga (Albule) | Psyllobora (Thea) vigintiduopunctata | Pterophoridae sp. | Pterostichus madidus | Pyralis farinalis (Teigne des farines) | Pyrochroa coccinea (Cardinal) | Pyrochroa serraticornis | Pyronia tithonus (Amaryllis - mâle) | Pyronia tithonus (Amaryllis - femelle) | Pyrrhocoris apterus | Pyrrhocoris apterus (couple) | Pyrrhocoris apterus (troupe) | Reduvius personatus (Réduve masqué) | Rhagionidae sp. | Rhagio scolopaceus (Leptis bécasse) | genre Rhagio scolopaceus | Rhagium mordax (Rhagie mordante) | Rhagoletis cerasi (Mouche de la cerise) | Rhagonycha fulva | Rhaphigaster nebulosa | Rhingia campestris (Rhingie champêtre) | Rhogogaster viridis | Rhogogaster viridis b | Rhinocoris cuspidatus (Réduve porte-lance) | Rhinocoris iracundus (Réduve irascible - Rhinocoris des fleurs) | Rhynchites aequatus (Rhynchite de l'aubépine) | Ronisia barbara | Sarcophaga carnaria (Mouche grise) | Scaeva pyrastri (Syrphe pyrastre) | Scatophaga stercoraria (Scathophage stercoraire - Mouche à merde) | Scoliopteryx libatrix (Découpée) | Scoparia pyralella (Scoparie douteuse) | Scopula decorata (Phalène décorée) | Scopula imitaria (Fausse-Timandre) | Sehirus dubius | Selenia dentaria (Ennomos illunaire) | Semiothisa alternata =Macaria (Philobie alternée) | Sepsis fulgens | Serica brunnea | Serraca punctinalis (Boarmia) | Sialis lutaria (Sialis de la vase A) | Sialis lutaria (Sialis de la vase B) | Sicus ferrugineus (Sicus ferrugineux) | Sitona lineatus (Charançon rayé du Pois) | Sphaeridium scarabaeoides | Sphaerophoria scripta (Sphaerophore notée - mâle) | Sphaerophoria scripta (Sphaerophore notée - duo - mâle) | Sphaerophoria scripta (femelle) | Sphinx pinastri (Sphinx du pin) | Spialia sertorius (Hespérie des Sanguisorbes) | Spilosoma lubricipeda (Ecaille tigrée) | Staphylinus olens | Staphylinus olens (défense) | Staphylinus olens (menace) | Staphylinus sp. | Staphylinus olens (tête et oeil) | Stathmopoda pedella | Stenodema sp. (Miridae) | Stenoptilia pterodactyla | Stenoptilia sp. | Stenotus binotatus | Strangalia maculata (Rutpela/Leptura) (Lepture tachetée) | genre Sympetrum(?) (sanguineum - femelle) | Symphite 01 (sp.) | Sylvicola punctatus | Synaphe angustalis =punctalis | Syrphus ribesii (Syrphe du Groseillier) | Tabanus bromius (Taon) | Tabanus sp. (Taon) | Tachina fera (Mouche des chenilles) | Tachyporus hypnorum | Tachyporus obtusus | Tenebrio molitor (Ténébrion meunier) | Tenebrionidae sp. | Tenthredinidae 07 - Larve de Tenthrède | Tenthredo marginella =thomsoni =succincta (chenille) | Tenthredo marginella (chenille: repas) | Tenthredo marginella (chenille: mue) | Tenthredopsis sordida | Tephritis bardanae | Tetrigidae (00) Tetrix=Acrydium (Criquet géophile) | Tetrix sp. | Tetrix sp. | Tettigonia viridissima (Grande sauterelle verte - femelle) | Tettigonia viridissima (Grande sauterelle verte - femelle adulte) | Tettigonia viridissima (Grande sauterelle verte - mâle) | genre Tettigonia(?) (état juvénile) | Tettigonia viridissima (stade larvaire) | Thaumetopoea pityocampa - pinivora (Processionnaire de Pin) | Thelaira nigripes | Thera juniperata (Phalène du Genévrier) | Thyatira batis (Batis) | Tipula (Lunatipula) fascipennis (Tipule maculée) | Tipula (Lunatipula) fascipennis (Tipule maculée - tête) | Tipula (Lunatipula) lunata (Tipule à lunules - détails) | Tipula (Lunatipula) lunata (Tipule à lunules) | Tipula oleracea (Tipule des potagers - femelle) | Tipula oleracea (Tipule des potagers - mâle) | Tipula paludosa | Tipulidae sp. (larve) | Tortricidae sp. 03 | Tortrix viridana (Tordeuse verte du Chêne) | Trichius rosaceus (Trichie commune) | Trichius rosaceus (Trichie commune) | Trichocera hiemalis (Trichocère hivernale) | Trichocera sp. | Trichodes alvearius (Clairon) | Triodia sylvina (Sylvine) | Trogidae sp. | Tylopsis lilifolia (Phanéroptère liliacé - mâle) | Tytthaspis sedecimpunctata (Coccinelle à seize points) | Valgus hemipterus (Mâle) | Vanessa cardui (Cynthia) (Belle dame) | Vespidae/Eumeninae sp. 01 | Variimorda fasciata | Vespa crabro (Frelon) | Vespa crabro (Nid de Frelons) | Vesperus strepens (Vespère stridulent - mâle) | Vespula germanica | Vespula (Paravespula) vulgaris (Guêpe commune) | Vespula germanica (Nid de Guêpes) | Xanthorhoe ferrugata (Rouillée) | Xanthorhoe fluctuata (Phalène ondée) | Xanthorhoe fluctuata (Phalène ondée var.) | Xestia c-nigrum (C noir) | Xestia xanthographa (Xanthographe) | Xylocopa violacea (Abeille charpentière) | Yponomeuta evonymella | Yponomeuta padella (Hyponomeute du Cerisier) | Zanclognatha lunalis =Herminia | Zeiraphera isertana | Zophomyia temula (Zophomyie ivre) | Zygaena fausta (Zygène de la Bruyère)

Table des macros disponibles:

| Attelabidae sp. | Autographa gamma (lettre gamma - aile) | Campaea margaritata (Céladon - aile) | Chenille 6 (Lasiocampa quercus - Fausses pattes) | Chenille 6 (Lasiocampa quercus - Pattes) | Chenille 6 (Lasiocampa quercus - Tête) | Chenille sp. 7 (fausses pattes) | Chenille sp. 7 (pattes thoraciques) | Chrysoperla carnea 1 (aile) | Chrysoperla carnea 2 (tête) | Cicada orni (tête) | Coccinella septempunctata (tête) | Coreus marginatus (pièces bucales) | Coreus marginatus (Elytres) | Coreus marginatus (Scutellum) | Erannis defoliaria (thorax - écailles) | Eristalis pertinax (Scutellum) | Noctua comes (Chenille) | Noctua comes (Chrysalides) | Omphaloscelis lunosa (Aile-Ecailles) | Omphaloscelis lunosa (thorax) | Osmia cornuta (tête) | Polistes dominulus (face) | Sicus ferrugineus (profil) | Sylvicola sp. (aile) | Sylvicola sp. (haltère) | Trichocera hiemalis (Trichocère hivernale - haltère) | Vespula germanica (Guêpe germanique - face) | Vespula vulgaris (Guêpe commune - face)

Table univers: Galerie - Osmia sp. (Fermeture)

| Brachyleptura fulva - Trichius rosaceus - Ischnura elegans (Attente) | Calvia decemguttata - Halyzia sedecemguttata - Calvia quatuordecimguttata (Soeurs jumelles) | Chrysoteuchia culmella - Crambus lathoniellus (Oeil parasité) | Coccinella septempunctata (Couple) | Coccinella septempunctata - Piezodorus lituratus (Bain de soleil) | Nid de Colletes sp. (Entrée du nid) | Hymenoptera 01 (Exuvie de chenille ou de larve) | Ischnura elegans (Variations) | Leptophyes punctatissima (Saut 1) | Leptophyes punctatissima (Saut 2) | Lucilia caesar (Parade figure 1) | Lucilia caesar (Parade figure 2) | Maniola jurtina (Sur le doigt...) | Noctuidae (Noctuelle capturée par Araneus diadematus) | Osmia sp. (Brosse ventrale chargée) | Palomena prasina (Ponte sur framboisier) | Palomena prasina (Tache) | Pieris brassicae (Traces du temps...) | Piezodorus lituratus (Ponte sur chemise) | Piezodorus lituratus (Ponte suite...) | Polygonia c-album (Sur pantalon...) | Rhagonycha fulva (Envol) | Vespidae (Guêpe capturée par Araneus diadematus) | Vespula vulgaris (récolte...)

Table à classer: (les insectes déterminés sont en retrait) Acrididae (05) (à classer)

| Acrididae (06) (à classer) | Acrididae sp. 07 (à classer) | Agonopterix sp. | Anthocoris nemorum | Aphomia sociella - femelle | Aphomia sociella - mâle | Apidae - Bourdon (à classer) | Attelabidae sp. (à classer) | Baetidae 1- Ephémère (à classer) | Baetidae 1- Ephémère (à classer) | Barypeithes sp. (araneiformis ?) | Carabidae (à classer) | Cercopidae sp. 01 (à classer) | Chenille sp. 8 (à classer) | Chenille sp. 9 (sur Ortie - à classer) | Chenille sp. 10 (à classer) | Chenille sp. 11 (à classer) | Chloropidae (à classer) | Chrysalide 01 (à classer - non répertoriée dans les pages Ordres) | Cosmia trapezina (Trapèze) | Crambidae sp. 2 (à classer) | Craniophora ligustri | Cryphia algae | Deraeocoris ruber - larve | Diptera sp. 4 (à classer) | Diptera sp. 6 (à classer) | Epistrophe eligans | Euphyia frustata (Larentie fruste) | Gymnoscelis rufifasciata | Hadula trifolii | Heteroptera Miridae-Mirinae 03 (à classer) | Heteroptera Miridae 05 (à classer) | Hofmannophila pseudopretella | Hofmannophila pseudopretella | Hofmannophila pseudopretella | Homoptera sp. (à classer) | Hypena rostralis | Ichneumonidae sp. (01) (à classer) | Ichneumonidae sp. (01) (à classer) | Ichneumonidae sp. (02) (à classer) | Ichneumonidae sp. (03) (à classer) | Ichneumonidae sp. (04) (à classer) | Kleidocerys resedae | Lacanobia oleracea (Noctuelle des potagers) | Larve sp. 02 (à classer - non répertoriée dans les pages Ordres) | Lasiocampa quercus (Chenille) | Lasiocampa quercus (Chenille - mue) | Lepidoptera (02) - Horisme tersata? (à classer) | Lepidoptera (03) (à classer - Lacanobia contigua ?) | Lepidoptera (04) (à classer - Lacanobia contigua ?) | Lepidoptera (07) (à classer) | Leptophyes punctatissima - stade (A) | Leptophyes punctatissima - stade (B) | Leptophyes punctatissima - stade (C) | Leptophyes punctatissima - stade (D) | Leptophyes punctatissima - stade (E) | Leptophyes punctatissima - stade (F) (Leptophye ponctuée) | Macrophya punctumalbum | Meganola albula (Nole blanche) | Melyridae sp. 01 (à classer) | Mesapamea secalis - secalella | Mesoligia furuncula | Mintho rufiventris | Noctuidae sp. 04 (à classer) | Odonata sp. 01 (à classer) | Ostrinia nubilalis (Pyrale du Maïs) | Paradrina clavipalpis | Pholidoptera griseoaptera (larve) | Rivula sericealis (Soyeuse) | Staphylinus olens - larve | Tenthredinidae sp. (01) (à classer) | Tenthredinidae sp. (02) (à classer) | Tetrix sp. | Tetrigidae (01) - Tetrix subulata? (à classer) | Tetrix subulata - Tetrigidae (02) (Tétrix riverain ou subulé) | Thera britannica | Tipulidae (mâle) (à classer) | Tipulidae (femelle) (à classer) | Tortricidae sp. 02 (à classer) | Vespidae 02 (à classer)

Table visite: Boarmia roboraria (Mimétisme 0)

| Boarmia roboraria (Mimétisme 1) | Boarmia roboraria (Mimétisme 2) | Boarmia roboraria (Mimétisme 3) | Boarmia roboraria (Mimétisme 4) | Coccinella septempunctata (Larve 1) | Coccinella septempunctata (Larve 2) | Coccinella septempunctata (Larve 3) | Coccinella septempunctata (Larve 4) | Coccinella septempunctata (Larve 5) | Coccinella septempunctata (Larve 6) | Coccinella septempunctata (Imago) | Ledra aurita (larve 0) | Ledra aurita (sortie de l'imago 1) | Ledra aurita (sortie de l'imago 2) | Ledra aurita (sortie de l'imago 3) | Ledra aurita (sortie de l'imago 4) | Ledra aurita (sortie de l'imago 5) | Ledra aurita (sortie de l'imago 6) | Ledra aurita (sortie de l'imago 7) | Ledra aurita (sortie de l'imago 7B) | Ledra aurita (sortie de l'imago 8) | Ledra aurita (sortie de l'imago 9) | Ledra aurita (sortie de l'imago 9B) | Ledra aurita (sortie de l'imago 10) | Ledra aurita (sortie de l'imago 11) | Ledra aurita (sortie de l'imago 12) | Noctua comes (Sortie de Chrysalide 1) | Noctua comes (Sortie de Chrysalide 2) | Noctua comes (Sortie de Chrysalide 3) | Noctua comes (Sortie de Chrysalide 4) | Noctua comes (Sortie de Chrysalide 5) | Noctua comes (Sortie de Chrysalide 6) | Noctua comes (Sortie de Chrysalide 7) | Noctua comes (Sortie de Chrysalide 8) | Noctua pronuba (Chenille A) | Noctua pronuba (Chenille B) | Noctua pronuba (Chenille C) | Noctua pronuba (Chenille D) | Noctua pronuba (Chenille E) | Noctua pronuba (Chenille E2) | Noctua pronuba (Chenille F) | Ophion luteus (aile) | Ophion luteus (ailes: attache) | Ophion luteus (ocelles) | Ophion luteus (oeil) | Ophion luteus (poscutellum) | Ophion luteus (scutellum) | Palomena prasina (Ponte jour 1) | Palomena prasina (Ponte jour 2) | Palomena prasina (Ponte jour 3) | Palomena prasina (Ponte jour 4) | Palomena prasina (Ponte jour 5) | Palomena prasina (Ponte jour 5B) | Palomena prasina (Ponte jour 5C) | Palomena prasina (Ponte jour 5D) | Palomena prasina (Ponte jour 7) | Palomena prasina (Etat larvaire) | Palomena prasina (Etat larvaire) | Palomena prasina (Etat larvaire) | Palomena prasina (Etat larvaire) | Phlogophora meticulosa A (se replie) | Phlogophora meticulosa B (se replie) | Phlogophora meticulosa C (se replie) | Trichius rosaceus/fasciatus (Cachette 1) | Trichius rosaceus/fasciatus (Cachette 2) | Trichius rosaceus/fasciatus (Cachette 3) | Trichius rosaceus/fasciatus (Cachette 4) | Trichius rosaceus/fasciatus (Cachette 5) | Phragmatobia fuliginosa (Chenille) | Phragmatobia fuliginosa (Cocon A) | Phragmatobia fuliginosa (Cocon B) | Phragmatobia fuliginosa (Issue) | Scatophaga stercoraria (Mort étrange A) | Scatophaga stercoraria (Mort étrange B) | Scatophaga stercoraria (Mort étrange C) | Scatophaga stercoraria (Mort étrange D) | Scatophaga stercoraria (Mort étrange E)


(E?)(L?) http://home.scarlet.be/entomart/tablenomsverna.html

Liste alphabétique des noms vernaculaires: Abeille charpentière

| Abeille-coucou | Abeille domestique | Abeille mellifère | Acinope à pattes brunes | Aeschne bleue | Amaryllis | Aeschne paisible | Agate | Agrion élégant | Agrion jouvencelle | Albule | Altise bleue | Altise commune | Altise des oléagineux | Altise dorée | Altise du Colza | Ammophile des sables | Angéronie du Prunier | Anthaxie marbrée | Anthomyie pluviale | Anthrène du Bouillon-blanc | Apodère du Noisetier | Argus bleu céleste | Arlequinette jaune | Balanin éléphant | Batis | Belle dame | Bibion des jardins | Biche | Bleu nacré | Boarmie bi-ondulée | Boarmie du Chêne | Boarmie rhomboïdale | Bombyle bichon | Bombyle chamarré | Bombyx disparate | Bombyx du Chêne | Bourdon des champs | Bourdon des pierres | Bourdon terrestre | Bousier | Brocatelle d'or | Cabère pustulée | Cabère virginale | Calophasie d'Hufnagel | Cantharide commune | Cardinal | Carte géographique | Casside de la menthe | Céladon | Cercope sanguinolent | Charançon rayé du Pois | Cheimatobie hiémale | Cherche-Midi | Chironome plumeux | Chlorophore soufré | Chrysomèle couleur de laiton | Chrysomèle de la Menthe | Chrysope des Eglantiers | Cicadelle écumeuse | Cidarie du prunier | Cidarie fauve | Cidarie marbrée | Cidarie roussâtre | Cigale écumeuse | Cigale grise | Citronnelle rouillée | Clairon | Clytre de l'Arroche | C noir | Coccinelle à deux points | Coccinelle à dix points | Coccinelle à seize macules | Coccinelle à seize points | Coccinelle à sept points | Coccinelle asiatique multicolore | Coccinelle des friches | Collier de corail | Comma | Confuse | Conocéphale bigarré | Coptocéphale des ombelles | Coquille d'or | Corée marginée | Coroèbe florentin | Craintive | Crambus des jardins | Criquet à ailes bleues | Criquet à ailes rouges | Criquet à capuchon | Criquet des Pins | Criquet duettiste | Criquet italien | Criquet marginé | Criquet mélodieux | Cryptocéphale brillant | Cuivré commun | Découpée | Decticelle cendrée | Decticelle grisâtre | Decticelle splendide | Déplacée | Disparate | Double tache | Doucette | Ecaille chinée | Ecaille cramoisie | Ecaille mendiante | Ecaille tigrée | Ennomos illunaire | Ephémère | Ephippigère des vignes | Ergate ouvrier ou forgeron | Eristale des arbustes | Eristale des fleurs | Eristale gluante | Eristale opiniâtre | Eristale sépulcrale | Etoilée | Eumène | Eupithécie Couronnée | Eupithécie de la Centaurée | Eupithécie rectangulaire | Euxanthie du Chardon | Faune | Fausse-Timandre | Féronie noire | Feuille morte du Chêne-liège | Forficule | Frelon | Galérucelle de l'Aubépine | Gâte-bois | Gendarme | Géomètre à barreaux | Grand Bombyle | Grand diable | Grande nayade/naïade | Grande sauterelle verte | Graphomyie tachée | Grillon écailleux | Guêpe commune | Hameçon | Hanneton de la Saint-Jean | Hélophile suspendu | Hémérobe varié | Herminie de la vigne-blanche | Hespérie des Sanguisorbes | Hibernie défeuillante | Hulotte | Hylobie ou Hylobe du pin | Hyponomeute du Cerisier | Impolie | Inséparable | Lambda | Larentie à deux bandes | Larentie fruste | Léma à pieds noirs | Léma du Lichen ou galicienne | Leptis bécasse | Leptophye ponctuée | Lepture fauve | Lepture rouge | Lepture tachetée | Leptynie hispanique | Limonie nébuleuse | Lion des pucerons | Lithosie aplatie | Loboptère fuyant | Louvette | Lucilie impériale | Lymexylon dermeste | Malachie à deux points | Mante décolorée | Mante religieuse | Marginée | Méconème varié ou tambourinaire | Mélanippe coupée | Mélanippe de l'Alchémille | Mélanthie pie | Mélitée des Mélampyres | Mélitée orangée | Mésembrine de midi | Méticuleuse | Micropèze à bandes | Minime à bande jaune | Moine | Moro-sphinx | Mouche à merde | Mouche bleue | Mouche de la cerise | Mouche de la Saint-Marc | Mouche des chenilles | Mouche du céleri | Mouche grise | Mouche pourceau | Mouche scorpion | Mouche verte | Mylabre à quatre points | Mylabre inconstant | Myrtil | Nabis des graminées | Néphrotome commun | Noctuelle à museau | Noctuelle de la Canche | Noctuelle de la Cardère | Noctuelle des potagers | Noctuelle du Chou | Noctuelle lithargyrée | Noctuelle putride | Noctuelle radicée | Noctuelle soumise | Nole blanche | Notonecte maculée | Oedipode aigue-marine ou azurée | Oedipode rouge | Oedipode soufrée | Omphalocélis à lunule | Ophion jaune ou jaune-brun | Ophiuse de l'Astragale | Ornéode du Chèvrefeuille | Orthétrum réticulé | Panorpe germanique | Passagère | Pentatome méridional | Perce-oreilles | Petite épine | Petite tortue | Petit nacré | Phalène brumeuse | Phalène décorée | Phalène du Fusain | Phalène du Genévrier | Phalène du Prunier | Phalène du Sureau | Phalène ocreuse | Phalène ondée | Phalène printanière | Phalène sillonnée | Phanéroptère liliacé | Phanéroptère méridional | Philobie alternée | Phycide incarnat | Piéride de la Rave | Piéride du Chou | Piéride du Navet | Plagiodère versicolore | Poliste gaulois | Pou des arbres | Processionnaire du Pin | Punaise à casquette (document) | Punaise de la jusquiame | Punaise des genêts | Punaise des orties | Punaise du chou | Punaise écuyère | Punaise verte | Pyrale de l'Ortie | Pyrale du fourrage | Pyrale du Houblon | Pyrale du Maïs | Pyrale du Sureau | Râtissée | Réduve irascible | Réduve masqué | Réduve porte-lance | Rhagie mordante | Rhingie champêtre | Rhinocoris des fleurs | Rhynchite de l'Aubépine | Robert-le-diable | Rouillée | Satellite | Sauterelle des Chênes | Sauterelle ponctuée | Scathophage stercoraire | Scoparie douteuse | Scutellère rayée | Sialis de la vase | Sicus ferrugineux | Soldat | Souci | Soyeuse | Sphaerophore notée | Sphinx du Pin | Suisse | Suivante | Sylvain azuré | Sylvaine | Sylvandre | Sylvine | Syrphe ceinturé | Syrphe des corolles | Syrphe du Groseillier | Syrphe pyrastre | Taon | Taupin | Teigne de la colle | Teigne des farines | Téléphore livide | Téléphore obscur | Ténébrion meunier | Tétrix des clairières | Tétrix forestier | Tétrix riverain | Tétrix subulé | Tipule à lunules | Tipule des potagers | Tipule du Chou | Tipule maculée | Tircis | Tordeuse de l'Osier | Tordeuse verte du Chêne | Tortue | Toupet | Trapèze | Trichie commune | Trichocère hivernale | Triple raie | Tristan | Truie | Vespère stridulant | Vrillette commune | Xanthographe | Zérène du Groseillier | Zophomyie ivre | Zygène de la Bruyère


Erstellt: 2011-06

T

U

V

W

X

Y

Z

Bücher zur Kategorie:

Etymologie, Etimología, Étymologie, Etimologia, Etymology
FR Frankreich, Francia, France, Francia, France
Tier, Animal, Animal, Animale, Animal

A

B

Bertrand, Bernard (Auteur)
Le bestiaire sauvage
Histoires et légendes des animaux de nos campagnes

Relié: 193 pages
Editeur : Editions Plume de carotte (19 octobre 2006)
Collection : BEAUX LIVRE
Langue : Français


Présentation de l'éditeur
Ours, loup, renard, chauve-souris, aigle, coucou, mésange, vipère, salamandre, cigale, fourmi, araignée... La plupart des animaux présentés dans ce livre ne sont pas des inconnus auprès du grand public. Mais de quelles connaissances s'agit-il, quand on sait le " poids " que ces animaux portent, colportent et supportent dans les traditions populaires ? Autour d'eux, ce sont bien plus souvent des craintes, des fantasmes, des légendes, des croyances qui s'expriment, plus que des réalités naturalistes ou comportementales... Ce livre a pour but de raconter toutes ces histoires croisées entre hommes et bêtes. Mais il espère aussi pouvoir faire la part des choses entre ces croyances et la réalité.

Non pas pour démystifier, mais pour nous rapprocher de cette nature sauvage, pour passer des peurs de l'inconnu au plaisir de la connaissance partagée. Pour nous réconcilier avec la nature.


(E?)(L?) http://www.plumedecarotte.com/ouvrage_fiche.php?id=13

Se réconcilier avec le sauvage… Ours, loup, renard, chauve-souris, aigle, coucou, mésange, vipère, salamandre, cigale, fourmi, araignée…

La plupart des animaux présentés dans ce livre ne sont pas des inconnus auprès du grand public. Mais de quelles connaissances s’agit-il, quand on sait le « poids » que ces animaux portent, colportent et supportent dans les traditions populaires ? Autour d’eux, ce sont bien plus souvent des craintes, des fantasmes, des légendes, des croyances qui s’expriment, plus que des réalités naturalistes ou comportementales…

Ce livre espère pouvoir faire la part des choses entre ces croyances et la réalité.Non pas pour démystifier, mais plutôt pour nous rapprocher de cette nature sauvage, pour passer des peurs de l’inconnu au plaisir de la connaissance partagée.


Erstellt: 2010-06

C

Cabard, Pierre (Auteur)
Chauvet, Bernard (Auteur)
L'Etymologie des noms des mammifères

Broché: 240 pages
Editeur : Eveil Nature (1998)
Langue : Français

(E?)(L?) http://www.nhbs.com/title.php?tefno=94948

L'Etymologie des Noms des Mammiferes
Pierre Cabard and Bernard Chauvet
240 pages, illus.
Muséum National d'Histoire Naturelle
Hardcover | 1998 | £18.95 | approx. $38/€25
#101956 | ISBN-10: 2840000172


D

E

F

G

H

I

J

K

L

Le français retrouvé 13
Wathelet, Jean-Marc
Dictons des bêtes, des plantes et des saisons

Langue : Français
Éditeur : Belin (29 octobre 1985)
Format : Broché - 301 pages


La seule littérature qu'aient connue la plupart de nos aïeux est celle des dictons. Ce livre en rassemble un millier, nés de l'observation des bêtes et des plantes. La sagesse populaire y a consigné un trésor de prévisions et de conseils qui passionneront les amis de la nature et dont beaucoup peuvent encore être mis à l'épreuve.


(E1)(L1) http://www.editions-belin.com/csl/result.asp?search=Le français retrouvé


Le français retrouvé 45
Pidancet-Barrière, Véronique
Les mots du cheval

Langue : Français
Éditeur : Belin (1 octobre 2005)
Format : Broché - 555 pages

Le cheval, indéfectible compagnon du cavalier comme du poète, a pris depuis longtemps possession de notre langue et de notre imaginaire. On trouvera ici une moisson considérable de mots et de citations qui témoignent de cette présence dans toute la diversité de ses registres: mythologie, équitation, hippologie, histoire, vie quotidienne...


(E1)(L1) http://www.editions-belin.com/csl/result.asp?search=Le français retrouvé


Lescure, Jean (Auteur)
Le Garff, Bernard (Auteur)
Lamotte, Maxime (Préface)
L'étymologie des noms d'amphibiens et de reptiles d'Europe

Broché: 198 pages
Editeur : Belin (1 février 2006)
Collection : Eveil nature
Langue : Français


Présentation de l'éditeur
D'où viennent des noms comme "Grenouille" ou "Crapaud", "Salamandre" ou "Triton Lézard" ou "Tortue Vipère" ou "Couleuvre"? L'étymologie des noms scientifiques latins, genres et espèces, et celle des noms français des Amphibiens et des Reptiles d'Europe sont données avec leur signification et les raisons zoologiques, historiques ou géographiques qui ont justifié le choix de ces noms. Pour chaque nom, l'origine a été recherchée, ce qui a permis sa confirmation ou la correction d'erreurs fréquemment reprises. La nomenclature la plus actuelle est précisée, ainsi que les synonymies et l'historique de chacun des noms. Ce livre évoque également la place importante des Amphibiens et des Reptiles dans les mythologies, les religions, les croyances populaires et la symbolique attachée à ces animaux dans notre civilisation, depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours. Il retrace aussi les biographies des naturalistes dont le nom est resté attaché à celui des Amphibiens et des Reptiles d'Europe.


(E?)(L?) http://www.nhbs.com/title.php?tefno=147590

L'Etymologie des Noms d'Amphibiens et de Reptiles
J Lescure and B Le Garff
208 pages, b/w illus.
Editions Belin
Softcover | 2006 | £34.50 | approx. $55/€43
#161752 | ISBN-10: 2701111420
Description
Traces the etymology of Latin and French species names of European amphibians and reptiles.
Language: French.


Erstellt: 2010-06

M

N

O

P

Panafieu, Jean-Baptiste de (Auteur)
Fourié, Yannick (Photographies)
Le bestiaire fermier
Petites et grandes histoires des animaux domestiques

Relié: 186 pages
Editeur : Editions Plume de carotte (21 avril 2011)
Collection : HORS COLL
Langue : Français


Présentation de l'éditeur
Des sacs de laine, des harnais en cuir, de vieux outils et une odeur de foin... pas de doute, vous voilà à la ferme. Poussez la porte de l'étable pour découvrir l'histoire de la domestication des animaux de ferme. Des histoires de poules, de canards, de vaches mais aussi d'autruches et de lamas. Que ce soit à la campagne ou à la ville, les animaux font intimement partie de notre quotidien. Pour nous nourrir évidemment mais également pour nous assister dans les travaux de force, nous fournir quantité de laine, plumes, soies et fourrure qui garnissent les chapeaux des dames et ornent nos vêtements. L'histoire de la domestication montre comment l'homme a profondément transformé les races selon ses besoins. Des vaches laitières plus productives, des chats hypoallergéniques sans poils, des cochons à jambon... En retour, les animaux investissent notre vie, forcent nos habitudes et s'invitent dans notre langage par des expressions imagées. Au final, de l'homme ou de la bête, qui façonne le plus l'autre ?

Biographie de l'auteur
La première vache (et d'ailleurs la seule) qui ait été traite par Jean-Baptiste de Panafieu s'appelait Pépita. C'était une frisonne pie noir de toute beauté, suffisamment calme pour que la fermière laisse le jeune garçon, qui avait à peine 10 ans, saisir le pis de l'énorme bovin et tenter de remplir un seau de son lait. C'était il y a longtemps, lorsque l'on trayait encore les vaches au pré, assis sur un petit tabouret de bois. Par la suite, il a côtoyé de nombreux autres animaux domestiques, parmi lesquels la chèvre Marguerite, l'ânesse Clémentine, le poney Joker, les chiens Popof, Plume et Cannelle, les chats Coba, Chat et Filou, ainsi que de nombreux poissons rouges à qui il n'avait pas songé à donner de nom. Il a aussi rencontré, souvent avec plaisir, mais sans réellement nouer de relation, des brebis, des cochons, des autruches, un lama, des buffles, des canards, des poules et quelques pintades. Les dindons véhéments croisés dans un chemin ne lui laissent cependant pas un très bon souvenir. Parallèlement, Jean-Baptiste de Panafieu fit des études de biologie, s'intéressant surtout à l'écologie et à la biologie marine. Devenu professeur agrégé de sciences naturelles, il fit construire à ses élèves des clapiers afin d'élever des lapins dans la cour de récréation. Aujourd'hui, il écrit des livres sur l'évolution, la préhistoire, l'environnement et les animaux domestiques. Il réalise également des documentaires pour la télévision, fait des conférences et conçoit des expositions.


(E?)(L?) http://www.plumedecarotte.com/ouvrage_fiche.php?id=70

Savez-vous pourquoi on retrouve une silhouette de coq sur le toit des églises? Pourquoi le bouc est considéré comme diabolique, ou encore d’où vient l’idée que l’autruche enfouit sa tête dans le sable pour se cacher des prédateurs? Ce bestiaire offre la réponse à ces questions et bien d’autres anecdotes originales sur ces braves bêtes que nous cotoyons dans nos fermes mais également à la ville, dans nos maisons… et nos assiettes !

Car les usages que nous avons des animaux domestiques sont multiples : hier le cheval percheron tirait les calèches dans les rues des villes. Aujourd’hui on utilise le porc pour des greffes sur le cœur humain.

Des textes d’anthologie, des portraits sur des races spécifiques et des pistes etymologiques, se mêlent à l’histoire de la domestication de ces animaux qui nous sont proches. À travers des photographies à taille réelle de collections d’objets et des portraits des races présentées, vous allez re-découvrir ces animaux qui accompagnent notre quotidien.


Erstellt: 2011-05

Q

R

S

T

U

V

W

Walter, Henriette
Avenas, Pierre
Bonobo, Gazelle & Cie
Étonnante histoire des noms d'animaux sauvages

(E?)(L?) http://www.lecerclepoints.com/livre-bonobo-gazelle-cie-henriette-walter-pierre-avenas-9782757810248.htm

Les animaux font la loi… dans le dictionnaire! Le mot "rat", par exemple, a creusé un dédale de galeries lexicales. On se perd, de "rat de bibliothèque" en "rat des champs", de "queue de rat" en "rat d’hôtel" … À l’autre extrême, l’"ours" nous réserve bien des surprises étymologiques. Saviez-vous que l’inoffensif prénom "Bernard" signifie en fait "fort comme un ours"?

Foisonnant et follement ludique, ce livre révèle l’influence considérable des noms d’animaux dans toutes les langues: constellations, toponymie, contes, prénoms … Après "Chihuahua, zébu et Cie", découvrez la fabuleuse histoire des noms d’animaux sauvages.

Célèbre linguiste, Henriette Walter est notamment l’auteur du Français dans tous les sens, qui a reçu le Grand prix de l’Académie française en 1988. Pierre Avenas, ancien directeur de R & D dans l’industrie chimique, est passionné par l’histoire des mots en Europe.

8€ // 320 pages
Paru le 18/09/2008
EAN : 9782757810248


Erstellt: 2015-12

Walter, Henriette
Avenas, Pierre
Chihuahua, Zébu et Cie.
L'étonnante histoire des noms d'animaux

(E?)(L?) http://www.lecerclepoints.com/livre-chihuahua-zebu-cie-etonnante-histoire-noms-9782757802434.htm

Savez-vous que le "loup" a laissé sa griffe sous les termes "lycée", "Louvre" et même "lupanar"? Pourquoi le "hot-dog" porte-t-il un nom si étrange? Et quels animaux se cachent derrière les mots "butane" et "vaccin"? Quinze chapitres savants et malicieux débusquent les traces de nos animaux familiers au détour des conversations et des langues…

Fourmillant d’illustrations et d’anecdotes, ce bestiaire fait escale aux portes de la mythologie et de la littérature. Un étonnant voyage dans les contrées animalières de notre langue. Amis des bêtes et amateurs de mots, ce livre est pour vous !

Professeur émérite de linguistique, Henriette Walter est notamment l’auteur du Français dans tous les sens (1988) et de L’Aventure des langues en Occident (1994).

Pierre Avenas, ancien directeur de R&D dans l’industrie chimique, est un passionné de l’histoire des mots en Europe.

7,10€ // 320 pages
Paru le 01/02/2007
EAN : 9782757802434


Erstellt: 2015-12

X

Y

Z